Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

TOCA Race Driver 2 : The Ultimate Racing Simulator

TOCA Race Driver 2 : The Ultimate Racing Simulator

A un an d’intervalle, Codemasters revient avec sa licence TOCA et nous propose un Race Driver 2 remonté à bloc. Messieurs, faites chauffer les moteurs.
L’an passé déjà Codemasters nous avait gratifié d’un TOCA flambant neuf sur nos petits ordinateurs. Et s’il avait fallu attendre quelques mois entre la sortie des versions PS2 et PC, cette fois nous sommes servis en même temps que les joueurs console. Qu’en est-il de ce nouvel opus ?

Toujours plus

On comptabilise pas moins de 52 circuits et quelque 35 bolides pour TRD2. Et 31 championnats vous permettront d’accéder à l’élite de la discipline aux quatre coins du globe. Davantage de catégories sont représentées, et vous aurez par exemple la possibilité de prendre part à des compétitions de Super Trucks ou encore de Rallye Cross. Il faudra posséder une bonne machine ou réduire les détails au minimum pour profiter d’animation impeccable.
L’impression de vitesse reste saisissante, surtout en caméra pare-chocs. En parlant de chocs, la gestion des collisions offre encore une fois un niveau de réalisme surprenant et vous pourrez endommager quasiment toutes les parties vitales du véhicule en cas d’accrochage ou d’embardée dans le décor.

Un mode carrière scénarisé

A l’image de Toca Race Driver, on retrouve un mode carrière scénarisé où vous devrez faire preuve d’opiniâtreté et d’une technique de pilotage irréprochable afin de débloquer les épreuves les plus relevées. Ceci dit, on aurait aimé un peu plus de variété dans les défis proposés et moins de linéarité. On enchaîne les courses, on regarde les cinématiques, on enchaîne les courses... tout cela demeure très traditionnel. Peut-être trop. Quoiqu’il en soit, vous aurez besoin de concourir en mode carrière pour accéder aux circuits dans les autres modes de jeu. Autre reproche à l’encontre de la carrière, aucune phase de qualification, ni de réglages de voiture ne sont disponibles. Et on débute systématiquement la course à une place éloignée sur la grille, obligeant à effectuer une remontée héroïque pour remplir les objectifs fixés.

Vraiment fun en réseau

Jusqu’à 12 joueurs pourront s’affronter sur le service de jeu en ligne dédié. On retrouvera les classements de rigueur avec des courses qui s’annoncent d’ores et déjà à couteaux tirés. Du côté du son comme de l’image, cette nouvelle mouture n’a rien perdu par rapport à son prédécesseur et affiche une qualité de réalisation impeccable. Pour ce qui est de jouabilité, les habitués prendront très vite leurs repères, alors que le soft demandera un temps d’adaptation aux joueurs occasionnels.
Volant vivement conseillé ! Le dernier Race Driver est bien né. Il ne manquerait plus qu’une gestion réaliste de l’usure des pneus, des physiques encore plus poussées, et un mode carrière plus captivant pour en faire la simulation de course référence de l’année.
Test réalisé par Frédéric Pam.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux apprentis pilotes
- Aux fans de la série
- A ceux qui recherchent un bon jeu de caisses


Vous aimerez si vous avez aimé :
- TOCA Race Driver