Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Titeuf : Mega Compet’

Titeuf : Mega Compet’

Envie de faire des bêtises en classe ? Titeuf, le héros à la mèche rebelle déboule sur PS2. Blague scato sur blague salasse, les amateurs de la vanne sous le niveau de la ceinture vont être servis. Un Mario Party version crade ?
Le clonage ? Une horreur qui terrorise Titeuf et ses amis. Après avoir vu un documentaire révélant que c’est toujours le meilleur animal d’un troupeau qui est utilisé pour obtenir des clones, les amis de Titeuf craignent que les meilleurs de la classe ne soient aussi clonés. Une seule solution : accumuler les bêtises pour échapper à l’horrible sort. Et un prétexte pour concevoir un jeu basé sur les défis les plus débiles possible.

Amis scatos, bonjour

Titeuf vous propose, dans son mode principal, de revivre l’année scolaire du jeune héros et de ses amis. C’est en progressant au cours de celle-ci que l’on débloque les défis réussis pour les rendre jouables indépendamment à deux voire à quatre joueurs dans les différents modes duels. Ces derniers répondent aux charmants noms de "duels", "duels de la mort", "méga duels" et "méga balaise". Ou comment faire "djeune", comme dans la BD, le tout ponctué de "Ouah c’est cool !". Mais revenons à l’année scolaire. La bonne idée est qu’elle est jouable à deux ou en solo contre l’ordinateur. Il s’agira d’accumuler le plus de bêtises possible et d’accomplir des défis au ras du slip. Les adorateurs de pets, de concours de vomi et autres séances de "glaviotage" sur les passants seront aux anges. Amusant au début, la surenchère finit cependant par un peu peser.
Courir devant les porteurs de slips sales présente, par exemple, un intérêt somme toute relativement limité. Mais d’autres mini-jeux, plus intéressants, se proposent de tester vos réflexes, par exemple en trouvant plus vite que l’adversaire l’image qui ne colle pas dans une série.
Flopée de mini-jeux

Vous l’avez compris, le titre repose sur ses 50 mini-jeux. Le maniement est simplifié à l’extrême avec une ou deux touches par jeu. De quoi rappelerMario Party . On ne retrouve cependant pas la grande créativité du titre de Nintendo. Clairement, Titeuf s’adresse vraiment à un très jeune public susceptible d’être amusé tant par le ton employé que par la nature de l’humour. Ajoutons une compatibilité avec l’EyeToy qui permet d’accéder à des mini-jeux supplémentaires mettant en œuvre l’interactivité avec l’écran. Il sera par exemple possible de nettoyer la classe avant l’arrivée de la maîtresse en "essuyant" l’écran. On aura aussi la possibilité de se prendre en photo avec un Titeuf qui réagit à nos chatouilles virtuelles.

Des décors de BD

Les fans de la bande dessinée retrouveront bien dans ce jeu la graphie des personnages.
Les décors et véhicules collent également bien à l’ambiance. On peut cependant reprocher aux environnements d’être bien trop petits. Les textures se révèlent également assez fades, donnant l’impression que tout est dépouillé. Qui a dit que style BD rimait avec manque de détails ?
Au final, nous avons un produit qui alterne entre le chaud et le froid. Des mini-jeux amusants succèdent à d’autres plus passables. Le rendu graphique est inégal. Bref, on reste un peu sur sa faim, même si le jeu à plusieurs s’avère plaisant.

Test réalisé par Arnaud Papeguay

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- Aux fans de Titeuf
- Aux jeunes joueurs
- A tous les fans de l’humour "pipi-caca"

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Titeuf sur GBA
- Wario Ware, Inc. : Mega Party Game$ sur GC
- Mario Party 5 sur GC