Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Titan Quest

Titan Quest

Lorsque le créateur d’Age of Empires et le scénariste de Braveheart s’associent pour produire un jeu vidéo, le résultat se nomme Titan Quest. Un hack’n slash titanesque !
Les Titans, plus puissants que les Dieux, étaient craints de tous. Pour se prémunir de cette menace, ils furent enfermés dans les entrailles de la Terre par Zeus en personne. Mais, las de ne plus pouvoir aller au Zeus Palace danser toute la nuit, ils finirent par s’échapper semant la destruction et le chaos. Pour les terrasser, des Héros de l’Humanité ont été désignés et vous incarnez l’un d’entre eux. Votre quête des Titans commence…

Un avatar unique pour tous

À l’image d’un Diablo 2, Titan Quest est un mix entre jeu de rôle et jeu d’action à la sauce hack’n slash. En gros, je coupe, je taille et je débite tout ce qui se présente devant ma lame. Mais un brin de réflexion ne sera du luxe pour gérer la progression de son héros. Certes, vous ne choisissez pas la « race » de votre personnage. Le jeu réserve un sort similaire à tous les joueurs via un avatar unique et personnalisable au fil de l’aventure.
Par contre, selon le chemin que vous adoptez dans l’arborescence des compétences, votre héros sera affilié à une classe (guerrier, magicien, etc.). Pour chaque ennemi tailladé, l’avatar gagne des points d’expérience qu’il convient de dépenser minutieusement pour s’acheter ces compétences.
Des quêtes à la pelle

Les quêtes principales et secondaires sont en nombre très élevé. En discutant avec certains personnages, vous en débloquerez de nouvelles. N’hésitez pas à faire le tour des villages, vous obtiendrez des renseignements précieux. Notez que les environnements sont immenses. Heureusement, pour ne pas se perdre, une carte qui affiche une multitude de petits ronds de couleur précisant la nature de ce qui s’y trouve (niveaux, villages, héros, quêtes, etc.) est disponible. Sur ce point, l’interface, parfaitement bien pensée, est d’un grand secours. La gestion de votre personnage s’avère par conséquent très simple.

Un bestiaire

Armures, armes de poing, armes de jet, armures, casques, potions magiques, bref, Titan Quest propose une foison d’objets à découvrir, à gagner ou à acheter. Comme d’habitude, l’argent est le nerf de la guerre. Pour en gagner, il va falloir multiplier les confrontations. Sur ce point, le bestiaire de Titan Quest est bien fourni. Ici point d’orcs, trolls ou gobelins, mais des minotaures, cyclopes et autres momies sanguinaires et, pour certaines créatures, des boss monstrueux ! Au total, un peu moins d’une centaine de créatures affûtées n’attendent que vous pour faire un barbecue.

Une fois les créatures dépecées, ces dernières abandonnent des items au sol. Parfois, la récolte s’avère fructueuse et permet de s’équiper à moindre frais ou de revendre le surplus d’objets au marchand pour gonfler sa bourse. De même, des trésors, bien gardés, sont dissimulés dans les niveaux. À vous de fouiner un peu partout.
Un univers indescriptible

De la Grèce à l’Egypte, en passant par la Chine, les univers sont incroyablement beaux. Ainsi, l’aventurier découvre le Parthénon, le temple d’Apollon, les grandes pyramides de Gizeh… Autant d’univers mythiques. Une véritable ode au voyage. La 3D aérienne offre une excellente maîtrise de l’environnement de jeu et permet d’admirer la finesse des textures et les nombreux effets d’ombres et de lumière. Petit plus, le cycle jour/nuit qui laisse entrevoir de magnifiques couleurs orangées au crépuscule. Iron Lore nous gratifie donc d’un titre excellent dont il serait dommage de se priver. À consommer sans modération !

Test réalisé par le titanesque Richard Roger

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- A ceux qui veulent un jeu proche de Diablo 2
- Aux amateurs de myhtologie
- Aux mordus du hack’n slash.


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Diablo 2 et son add-on
- Sacred