Le projet micromania-zing . découvrir !
Suivez-nous
Menu

The Witcher 2 : Assassins of Kings Enhanced Edition

The Witcher 2 : Assassins of Kings Enhanced Edition

Jusqu’à présent disponible uniquement sur PC, The Witcher 2 s’offre un billet pour la Xbox 360 avec une version améliorée et optimisée pour la console. Les fans de RPG peuvent saluer CD Projekt Red, le développeur.
Depuis sa sortie sur PC il y a un an, The Witcher 2 a fait l’objet de plusieurs mises à jour et correctifs. Cette réédition (qui sort également sur PC) permet aux possesseurs de Xbox 360 de découvrir ce titre plein de charme. Destiné aux puristes du jeu de rôle, The Witcher 2 impose aux joueurs nombre de défis. Tout comme la version originale, cette conversion Xbox 360 propose des débuts douloureux avec notamment un prologue très rébarbatif qui introduit l’aventure dont Geralt de Riv est le héros.

Quoi de neuf chez les tueurs de roi ?
L’équipe de CD Projekt Red offre dans cette version "Enhanced" tous les correctifs diffusés en téléchargement sur PC, mais aussi 33 minutes de cinématiques inédites soutenant 4 heures de gameplay supplémentaires. Des heures réparties entre deux aventures qui s’insèrent directement dans l’univers du jeu. C’est pour le fan l’occasion de rencontrer trois personnages inédits mais aussi de visiter de nouveaux lieux. Ces ajouts ne font que renforcer une durée de vie qui n’était déjà pas maigrichonne. Certes moins ouvert qu’un The Elder Scrolls V : Skyrim, The Witcher 2 joue la carte de la scénarisation avec un rôle important des dialogues et de la prise de décision. L’écriture très réussie des textes contribue à l’immersion et vos choix orientent le scénario parfois de manière radicale. Graphiquement, il faut reconnaitre que le jeu fait son petit effet. Si nous sommes loin de la splendeur de l’édition PC, il faut souligner le travail réalisé pour offrir aux joueurs une importante profondeur de champ de vision. Nous n’avons pas noté de ralentissements significatifs lors de notre progression.

Des mécaniques de jeu efficaces

Lors de sa sortie sur PC, The Witcher 2 était déjà plus pensé pour le pad que pour le combo clavier / souris. Son arrivée sur console 2 renforce évidemment cette orientation. Un système de verrouillage, sur LT, permet notamment de garder la caméra sur l’ennemi désiré. Esquives, contres et blocages sont au cœur du gameplay et rendent les combats à la fois exigeants et dynamiques. A vous d’optimiser vos combinaisons de frappes légères, lourdes et le recours aux signes (chaque signe correspond à un sort), pièges et bombes pour percer les défenses adverses, sachant que les ennemis font mal, très mal. Sans oublier certains combats de boss un peu trop musclés qui demandent beaucoup de patience pour trouver la faille à exploiter. Comme dans la version d’origine, l’écart entre les modes "facile" et "normal" se révèle conséquent. Le mode "difficile" porte très bien son nom… En dépit d’une optimisation pour le pad, il faut nuancer notre jugement car des imprécisions énervantes persistent. En maintenant votre garde en combat, la direction des roulades (esquives) reste délicate à définir avec précision, notamment quand on souhaite s’éloigner à l’aide d’une roulade arrière ! Ramasser un objet ou un butin sur un monstre nécessite de parfaitement le cibler. S’y reprendre à plusieurs reprises donne une certaine lourdeur au jeu dont on se serait bien passé ! Afin de parfaitement entamer ses combats, il est vital d’utiliser des potions. Pour cela il faut méditer (et donc être hors combat) et assembler jusqu’à trois potions sans dépasser la limite d’intoxication tolérable par le héros. Potions tout comme armes et armures se fabriquent en ramassant des ressources autour de vous et en utilisant des recettes achetées ou trouvées au cours de votre aventure. Cela offre un système d’artisanat flexible et adaptable en fonction de vos besoins, sans avoir à passer des heures à vous entraîner pour faire progresser vos compétences. Hélas, l’optimisation de l’équipement, l’amélioration des armes et armures ou encore l’alchimie sont handicapés par une interface très perfectible. Pourquoi faut-il examiner chaque objet dans l’inventaire pour en connaitre les caractéristiques précises ? Ardu mais complet, extrêmement riche, soutenu par une réalisation parfaitement maîtrisée sur Xbox 360, The Witcher 2 est un RPG pur et dur qui vaut le détour. Il va sans dire que des adaptations aussi réussies du PC à la console, on aimerait en voir plus souvent !

Test réalisé par Arnaud Papeguay.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs à partir de 18 ans.
- A ceux qui aiment les jeux difficiles.
- Aux joueurs qui acceptent l’idée de monter lentement en puissance et de débuter dans la douleur.
- Aux "rôlistes" qui veulent un univers immersif et mature.

Vous aimerez si vous avez aimé :
- The Witcher 2, l’original, sur PC.
- The Elder Scrolls V : Skyrim