Le projet micromania-zing . découvrir !
Suivez-nous
Menu

The Legend of Zelda : Skyward Sword

The Legend of Zelda : Skyward Sword

Pour ses 25 ans d’existence, Zelda s’offre un voyage au septième ciel, qui revient aux prémices de sa mythologie. Un excellent jeu, qui tire au maximum profit du Wii MotionPlus, même s’il divisera peut-être les fans.
Dans cet épisode, Link est un habitant de Célestebourg, une cité dans les cieux, où les hommes ont été amenés par La Déesse, pour les protéger de hordes de démons apparus sur terre. Apprenti chevalier, il coulait des jours heureux, jusqu’à ce que la belle Zelda se fasse enlever et qu’il décide de partir à son secours. Conduit vers l’épée légendaire, il découvre qu’il est le seul à pouvoir traverser les nuages pour se rendre sur le plancher des vaches. Là-bas l’attend une aventure épique. La Wiimote en main, vous dirigez la lame de Link de façon précise. Il faut déjouer la garde de vos ennemis, en effectuant des tailles dans le bon sens, ou en envoyant un estoc au moment opportun. Tout est question de précision, de timing et, surtout, de calme. La détection des mouvements s’avère, dans l’ensemble, étonnamment précise. L’arsenal se voit enrichi de nouveaux objets, comme l’excellent scarabée télécommandé, et certains des équipements habituels bénéficient de nouvelles fonctions (faire rouler les bombes, par exemple). Plus athlétique, Link possède aussi une jauge d’endurance pour sprinter et s’adonner à d’autres cabrioles. Tout cela mis ensemble fait que les habitués auront l’impression, au début, de réapprendre les mécanismes de jeu. Les premières heures peuvent donc s’avérer soit difficiles, soit fastidieuses. D’autant plus que le scénario met du temps avant de démarrer et d’offrir ses plus belles séquences. Mais après... quel pied !Le vent du changement

Ce Zelda témoigne d’une volonté d’amener du changement dans la saga. Il bouscule le rythme habituel des autres épisodes, de façon très maîtrisée, en offrant davantage d’activités, lors des phases entre les donjons. Ces dernières regorgent d’autant de puzzles et d’idées géniales que les donjons eux-mêmes. Une fois les trois premiers temples terminés, la cadence s’accélère, avec des retours, très inspirés, sur les lieux visités et de nouveaux types d’"épreuves". Entre ces épiques passages sur terre, Link retourne à Célestebourg et ses îlots alentours, via des points de sauvegarde (on ne peut plus enregistrer quand on veut). Cela permet de s’adonner aux quêtes annexes, mais aussi d’upgrader son équipement. La gestion de l’inventaire accentue l’aspect RPG du jeu. On renforce ses différents types de boucliers, ou ses objets, à l’aide de trésors collectés. Il est également possible d’améliorer ses potions. De plus, le nombre limité de sacoches ne permet pas de transporter tout ce que l’on désire.

Céleste inspiration

Artistiquement, les développeurs sont allés jusqu’au bout de leurs envies d’impressionnisme, avec des arrière-plans qui se transforment peu à peu en taches de couleurs, plus on s’en éloigne. On se dit toutefois que la beauté des environnements, avec leurs teintes chaudes et lumineuses, aurait pu être davantage éloquente sur une machine plus puissante. Le design des personnages s’avère très réussi (à part Ghirahim, le méchant), mais ce charme relève d’un parti pri artistique tranché. Ce dernier ne plaira donc pas forcément à ceux préférant les épisodes plus classiques, qui risquent de trouver cet univers trop spécial. Outre cette considération purement subjective, Skyward Sword reste un jeu d’aventure sublime, riche et très prenant. Les amateurs du héros au bonnet vert peuvent se lancer dans cette nouvelle quête les yeux fermés et le cœur intrépide.

Test réalisé par Emmanuel Bahu-Leyser.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux héros de la Triforce de 12 ans et plus.
- Aux amateurs d’énigmes, de puzzles et de quêtes épiques.
- Aux virtuoses de la Wiimote, qui cherchent un jeu d’aventure "gamer".
- A ceux qui aiment les Zelda un peu différents.

Vous aimerez si vous avez aimé :
- The Legend of Zelda : Twilight Princess
- The Legend of Zelda : Ocarina of Time sur 3DS.