Le projet micromania-zing . découvrir !
Suivez-nous
Menu

The Bureau : XCOM Declassified

The Bureau : XCOM Declassified

Développement chaotique, jeu maintes fois retardé, concept remanié : The Bureau arrive enfin sur nos étalages, logiquement accompagné de sacrés doutes sur la qualité et la cohérence de l'aventure proposée. L’arlésienne s’est-elle transformée en bérézina ?
The Bureau est un titre en gestation depuis plusieurs années. Dérivé de la série XCOM (dont il ne conserve au final que très peu d’éléments), le jeu de 2K Marin voit finalement le jour en cette rentrée sous la forme d’un jeu d’action à la troisième personne, auquel s’ajoute une petite couche de stratégie. Un concept prometteur qui vous place dans la peau de William Carter, un agent casse-cou au comportement parfois instable, que l’on envoie en première ligne pour faire face à une invasion extraterrestre qui menace le pays de l’Oncle Sam. Après une première mission où il échappe de peu à un destin cruel, il découvre l’existence du Bureau, une mystérieuse base sous-terraine d’où les têtes pensantes du pays préparent méticuleusement leur contre-attaque.

Mad Men version alien
Ce qui frappe en premier dans The Bureau, c’est l’ambiance années 60 très réussie qui se dégage des différentes missions. Cigare en bouche, bouteille de bourbon jamais très loin et chapeau impeccablement vissé sur la tête, Carter est une sorte de Don Draper (Mad Men) spécialisé dans la chasse aux extraterrestres. De même, les environnements traversés fleurent bon l’Amérique de la Guerre froide, des complexes urbains aux petites villes reculées comme la bourgade de Rosemont, que l’on croise dans la première partie de l’aventure. Même constat pour le Bureau, la base souterraine servant de hub central à toutes vos missions et au choix des agents qui vous accompagnent lors de vos opérations. De nombreux personnages, mémos, enregistrements et notes en tous genres vous permettent d’en apprendre plus sur le contexte historique et même sur votre propre passé. L’occasion aussi de découvrir une interface de dialogue très inspirée de celle de Mass Effect, sans pour autant proposer la même profondeur. Le gameplay est quant à lui celui d’un jeu d’action à la troisième personne assez classique (on tire sur des aliens et on cherche la couverture la plus proche) à laquelle s’ajoute un aspect stratégique via le centre de commandement. En appuyant sur rond, le jeu passe en mode super ralenti et un menu circulaire s’ouvre. Vous pouvez assigner une tâche à vos deux coéquipiers pour mieux couvrir la zone et prendre à revers les ennemis un peu trop casse-pieds. Selon leur classe (commandos, ingénieurs…), chaque agent offre potentiellement une panoplie d’options différentes. A vous de faire les bons choix au début de missions. A noter un petit côté RPG : grâce à vos réussites, vos alliés et vous-même montez en grade et avez accès petit à petit à des attaques plus meurtrières, bienvenues pour décimer les aliens plus costauds de la seconde moitié du jeu.

Une finition loin d’être parfaite

The Bureau a donc de nombreux atouts de son côté, mais les séquelles de son développement pour le moins compliqué se font sentir : la finition du titre est à l’évidence loin d’être irréprochable. On observe ainsi régulièrement des chutes de l’animation ou une IA défaillante des coéquipiers dès qu’on les laisse sans ordre précis. Un micro-management assez frustrant quand on se fait arroser la tronche par une bande d’aliens surexcités. Certaines missions manquent aussi cruellement de relief : l’enchaînement couloirs – aires de combat est vite répétitif et on voit arriver les phases de fusillades gros comme une maison. Malgré tout, The Bureau : XCOM Declassified conserve un charme indéniable. Ce n’est pas un grand jeu mais l’ambiance est suffisamment captivante pour que n’importe quel amateur de TPS passe un bon moment devant son écran aux côtés de William Carter. N’est-ce pas là l’essentiel, après tout ?

Test réalisé par Romain Mabil.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs de 18 ans et plus.
- Aux amateurs d'ambiances années 60.
- A ceux qui trouvent la stratégie au tour par tour un peu trop compliquée.

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Mass Effect 3
- XCOM : Enemy Unknown