Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Star Ocean Till the End of Time

Star Ocean Till the End of Time

Attention : jeu entièrement en anglais... Sorti voici près d'un an au Japon puis en août dernier aux Etats-Unis, le troisième épisode de la saga de tri-Ace nous fait l'honneur d'une sortie européenne. Une excellente nouvelle qui réjouira tous les acharnés des RPG bien corsés.
Voici une arrivée inattendue mais ô combien réjouissante. Bien que non prévu d'être distribué en Europe, notamment en France lors de sa sortie japonaise, Star Ocean Till the End of Time bénéficie en prime de quelques nouveautés par rapport à la version originale.

De belles rencontres

Le scénario, sans lien particulier avec les opus précédents, met en scène un couple de deux jeunes adolescents, Fayt Leingod et Sophia Esteed, en vacances dans un hôtel de luxe. Un lieu surtout destiné à vous faire découvrir l'interface. Après une série d'évènements, le jeune garçon se retrouve esseulé sur une planète inconnue avec comme le maigre espoir de retrouver les siens. Bien ficelé, le scénario est clairsemé de rebondissements, de situations inattendues et fait la part belle aux rencontres de compagnons aux intentions plus ou moins amicales.
Pour réussir l'aventure, il appartient au héros de trouver le trio le plus efficace, un compromis entre force, rapidité d'exécution et pouvoirs magiques.
La succession de combats engendre l'accumulation de points à répartir en fonction des compétences que vous souhaitez améliorer. Une étape à gérer finement pour se créer des aventuriers hétérogènes et commencer l'aventure le plus sereinement possible.
Du sang-froid dans les veines

Avant de se lancer dans de périlleux combats, un passage obligatoire par la case tutorial - battle simulator - permet de se familiariser avec les commandes. Rien de très méchant rassurez-vous, comparé à ce qui va se passer plus loin dans l'aventure. Pour faire simple, les combats se déroulent en 3D temps réel, impliquant jusqu'à trois personnages alternativement, ce qui nécessite une grande rapidité d'exécution des coups. Aux attaques classiques, à chaque héros, est attribué des coups spéciaux. Ils impliquent l'utilisation d'armes ou d'objets acquis pendant l'épopée. La difficulté sera pour le joueur de bien connaître le contenu de son sac à malice, car il faut parfois enchaîner les coups à toute vitesse, notamment lorsqu'il s'agit d'affronter des ennemis en surnombre. A surveiller également la distance qui sépare les personnages de l'adversaire. Elle doit être optimisée si l'on souhaite réaliser des combos, ou jouer du décor. Toujours dans le même registre, la jauge de fatigue influence le dénouement des affrontements. L'objectif est d'économiser ses points de vie en optimisant la gestion de son bouclier virtuel - le "Counter Aura" - et la contre-attaque qui suit. Notez que la magie occupe une place importante puisque le nombre de points de magie réduit à zéro provoque la mort du protagoniste. Arg !

Finesse, douceur, diversité : le triptyque magique

Les cinématiques introductives et celles agrémentant l'aventure sont de toute beauté pour ne pas dire splendides. Une référence ! Certes, si l'on n'égale pas forcément le niveau d'un Final Fantasy X-2, dirons certains, tri-Ace démontre tout son talent et son imagination pour produire des univers futuristes surprenants. La diversité des décors et la finesse des textures démontrent une fois encore que la PS2 a de beaux jours devant elle.
Le renouvellement des environnements est constant. Question orientation, un petit plan en transparence affiché à l'écran indique votre position. Lors de l'exploration de lieux hostiles, un système de pourcentage indique votre progression, avec en prime un bonus si un niveau est visité à 100 %.
Pas de localisation

L'animation des personnages souffre d'un léger manque de fluidité, les déplacements et les mouvements étant parfois assez brusques, mais heureusement cela n'affecte en rien la jouabilité. Elément essentiel d'un RPG, la bande musicale est excellente et l'on profite pleinement du son en Dolby Digital. Reste que le doublage des voix est en anglais. Heureusement, une option permet d'afficher les dialogues (en anglais) en sous-titres. Un travail de localisation n'aurait pas été du luxe, mais aurait - peut-être - fortement compromis la sortie du titre en France. Certes compliqué au début, Star Ocean 3 se révèle extrêmement riche. Sûrement, le meilleur RPG sur PS2 qui plus est recèle de petites nouveautés ! On ne vous en dit pas plus, sinon il n'y aura plus de surprises.

Test réalisé par Richard ROGER

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- Aux amateurs de RPG
- Aux plus de 12 ans
- Aux amateurs de science-fiction

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Final Fantasy X-2
- Final Fantasy X