Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Splash Down

Splash Down

Un an après sa sortie, la PlayStation 2 semble prendre sa vitesse de croisière et les jeux de qualité commencent à affluer. Ce très attendu Splashdown fait partie cette bonne cuvée.
Nous avions testé il y a peu de temps une version quasi-définitive du jeu, déjà tres prometteuse. Nous voici enfin devant le fait accompli, et effectivement on n'est pas déçu, bien au contraire ! Splashdown tient ses engagements, c'est un des plus beau de la PS2, avec notamment ce rendu de l'eau éblouissant, jamais vu sur console.

Une jouabilité à la Sea-Doo

Pour ceux qui n'auraient pas suivi le début, vous voilà au guidon d'un scooter des mers, un engin un peu plus imposant qu'un Jet-Ski et qui se pilote assis. Les développeurs se sont adjoint les services du constructeur Sea-Doo pour présenter des engins réalistes tout en reprenant les caractéristiques techniques et esthétiques de ces coûteux joujoux. Un Sea-Doo, ça se pilote avec le permis bateau (euh... pas dans jeu), ça va très vite, c'est très agile, quoiqu'un peu moins que les Jet-Skis, plus légers, de Wave Race.
Au début, vous avez le choix entre 4 personnages bien bronzés et bien musclés, avec la possibilité d'en débloquer quatre de plus, aux performances élevés. La jouabilité est assez changeante selon les personnages. A vous de trouver celui qui vous conviendra le mieux.
Un dépaysement total

Par la diversité des lieux proposés, Splashdown est une belle invitation au voyage. 20 circuits au total sont à débloquer (dont 15 cachés) aux quatre coins de la planète. Un véritable catalogue de tour operator : Nice, Bali, Séoul, Tokyo, le Loch Ness, le Rhin, l'Amazonie, Everglades, j'en passe et des meilleures, sans compter les circuits indoor à Madrid. Tous les endroits sont finement reproduits (Venise, magnifique !), les pistes sont variées et souvent délicieusement piégeuses (tremplins, raccourcis). Bref, avant de maîtriser totalement les tracés, de longues heures d'apprentissage (et de plaisir !) seront nécessaires. Tant mieux pour la durée de vie ! Ajoutez à cela la possibilité de faire des sauts délirants et quelques figures de style à votre pilote.
Les modes de jeu sont en revanche assez traditionnels. Une sommaire école de pilotage, les classiques modes Course seule, le Contre la montre et un mode Carrière qui permet uniquement de débloquer les circuits et personnages cachés. Bref, Splashdown ne s'embarrasse pas de menus compliqués et mise avant tout sur un plaisir du jeu immédiat et sans prise de tête.

Un plaisir immédiat

Le point fort de Splashdown vient de la qualité du gameplay. Tout en étant immédiatement accessible et riche en sensations, vous ne serez pas en face d'un jeu d'arcade facile, loin de là. Vos adversaires sont coriaces, sans pitié et font très peu d'erreurs. Le pilotage du Sea-Doo demande beaucoup de finesse et de la technique si vous voulez exploiter à fond toutes ses possibilités. En ligne droite par exemple, pour gagner de la vitesse, il faut impérativement lui faire lever le nez pour réduire la surface de contact entre le scooter et l'eau.
Inversement, avant de prendre un virage, faites-lui piquer du nez histoire d'effecteur un transfert de masse. Vous gagnerez ainsi du poids sur l'avant, et donc de l'adhérence comme pour une automobile. Très pratique pour progresser suffisamment et rattraper les plus rapides...
C'est beau mais plat

Comment décrire par des mots la perfection de la modélisation de l'eau ? Difficile. Observez, dégustez les photos, peut-être réussirez-vous à vous faire une petite idée. C'est vraiment sublime ! En fonction des endroits traversés, la couleur varie, du bleu profond des mers du sud au gris sombre et inquiétant du Loch Ness, en passant par le bleu "piscine" des pistes indoor où le vert "pollution" de Venise ! Une variation de teinte vraiment bluffante, une écume plus vrai que nature et de magnifiques sillons laissés par les Sea-Doo...
S'il y a un reproche à faire à Splashdown, c'est le manque de mouvement des surfaces d'eau. Les vagues sont trop peu nombreuses et les mers manquent un peu de courants et de houles. Rien qui de toute façon gâche le plaisir de jeu. Splashdown est fait pour les joueurs désireux de se procurer un produit rapide et simple de prise en main, avec de fortes sensations, et à la difficulté réelle mais progressive.

Test réalisé par Frédéric Fuzier

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- au fans de Wave Race,
- aux passionnés des mers du monde.


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Premier du genre sur PlayStation 2