Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Sonic Free Riders (Kinect)

Sonic Free Riders (Kinect)

Comme on peut s’en douter, l’arrivée d’un périphérique comme Kinect ne s’accompagne pas que de bons jeux. Parmi les ratés opportunistes du lancement, on trouve le malheureux Sonic Free Riders.
Les joueurs Playstation 2 et Wii se souviennent peut-être des premiers essais Sonic Riders sur consoles. Le principe est simple : on retrouve Sonic et tous ses amis dans des courses à la Mario Kart sur des airboards qui rappellent celles de Retour Vers le Futur, avec pour objectif d’arriver le premier au bout des trois tours de course. Sonic Free Riders, c’est tout simplement l’adaptation de ce concept à Kinect. Le jeu se joue de la manière suivante : vous vous placez perpendiculaire à l’écran, comme sur une planche de surf et vous penchez votre corps en avant ou en arrière pour tourner à gauche ou à droite. Vous pouvez aussi tendre le bras à gauche ou à droite pour attraper des anneaux et des objets et vous sautez sur place quand un tremplin gigantesque se présente devant vous pour décoller et accumuler du boost (appelé Air). Sur le papier, Sonic Free Riders a donc tout pour plaire, avec un gameplay à priori simple et efficace. Mais dans la pratique, on verse plutôt dans le catastrophique.Sonic Inertia Riders

La première course fait très vite déchanter : tous vos mouvements sont retranscrits avec un temps de latence assez conséquent, la précision n’est pas au rendez-vous et surtout votre "gear" (la planche sur laquelle vous vous tenez) fait preuve d’une inertie incompréhensible. Ainsi, il est tout bonnement impossible, même avec beaucoup d’entraînement, de sortir une course propre sans faire à un moment ou à un autre le ping-pong entre les deux murs latéraux. Attraper des anneaux au vol relève du hasard tant la précision du gameplay est hasardeuse, et on se retrouve avec un mal de dos chronique au bout de quelques courses tellement l’on doit forcer pour faire tourner correctement son personnage à l’écran. Pire encore : tenir une simple trajectoire toute droite relève de l’exploit. Autres gros soucis du titre qui se veut ouvert à un public jeune et familial : l’interface des menus, super mal pensée, et le contenu rachitique. Tant en nombre de persos qu’en nombre de circuits, on ne peut même pas considérer que Sonic Free Riders propose le minimum syndical. Le titre échappe de justesse aux huées grâce à son univers coloré et ses effets visuels plutôt sympas. Dans l’ensemble, Sonic Free Riders fait tout de même figure de titre raté, qui cumule tous les défauts de gameplay qu’un titre Kinect peut avoir lorsque le développement a été bâclé. En bref, si vous avez acheté Kinect, évitez ce titre !

Test réalisé par Romain Mabil.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?

- Aux joueurs de plus de 3 ans

- Aux inconditionnels de Sonic… et encore


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Sonic & Sega All-Stars Racing
- Sonic Riders Zero Gravity, sorti sur Wii et Playstation 2