Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Sniper Elite

Sniper Elite

Seul sur le terrain avec votre fusil à lunette, isolé derrière les lignes ennemies, vous êtes condamné à ramper et à vous cacher en attendant patiemment votre cible. Bienvenue dans la vie d’un sniper. Et si vous trouvez ça drôle, essayez donc Sniper Elite !
Agent de l’OSS, les services secrets américains, vous voici catapulté en plein Berlin en 1945. L’offensive soviétique contre la capitale bat son plein. Mais l’ennemi, n’est pas celui que vous croyez. Ici, point question de traquer de l’Allemand, mais bel et bien les Soviétiques. Déguisé en sniper allemand, votre mission est d’empêcher à tout prix l’Armée rouge de découvrir les plans de la bombe atomique de Hitler.

Les nerfs à vif

Une ville en ruines, rien de tel pour cacher un tireur, derrière chaque muret, dans le moindre creux ou amas de débris. La règle d’or pour progresser : savoir se dissimuler, ramper comme un serpent, courir quand il le faut pour passer le plus vite possible une zone découverte et vite se jeter à couvert. La patience sera votre seule alliée.
Si vous ne supportez pas l’idée d’attendre que la ronde d’un soldat le conduise gentiment dans votre viseur, passez votre chemin. Ici on sort ses jumelles, on observe la zone, on inspecte les fenêtres, les ruines aux 1000 planques pouvant abriter un sniper, on regarde les toits, et seulement alors on pense à se déplacer.
Le snipe à portée de tous

Une des forces de Sniper Elite, c’est de proposer un réalisme adaptable avec divers paramètres : durée pendant laquelle vous pouvez retenir votre respiration pour ajuster votre tir, balistique réaliste (à longue distance, il faut viser au-dessus de l’ennemi pour tenir compte de la courbe du tir et anticiper ses déplacements) ou arcade, puissance des grenades, etc. Toutes les options de réalisme activées offrent un défi de tous les instants pour réussir à toucher vos ennemis. Il faudra dans ce cas trouver le meilleur itinéraire conduisant à une position de tir sûre et bien placée. Après quelques tirs, il est conseillé de se déplacer et de prendre position ailleurs : l’IA a oublié d’être bête ! De même, attendre une explosion pour déclencher votre tir évitera de vous faire repérer à l’oreille.

Ai-je oublié mes lunettes ?

Premier détail frustrant de Sniper Elite : si le design des niveaux s’avère fort réussi avec des bâtiments très différents, les textures ternes et le manque de détails du graphisme viennent vite ternir le gameplay.
Le jeu est loin d’être beau, il donne une impression de flou, ce qui est gênant lorsqu’on cherche le canon d’un fusil ennemi dépassant à peine des ruines. Très vite, cela énerve de savoir de quelle direction vient un tir sans être capable de repérer l’ennemi. D’autant que le jeu vous lâche avec une simple lunette x2 au fusil…
Mais du moins réaliste aussi

En dépit de sa volonté de jouer le réalisme, Sniper Elite connaîtra quelques limitations dans ce domaine. Lancer de la dynamite et la faire exploser en tirant dessus ou encore détruire un char en visant sur le bouchon d’un bidon de carburant externe fera sourire. Qu’importe, ce n’est qu’un jeu. Mais quand des ennemis mutants vous clouent au sol au pistolet mitrailleur (arme peu précise à longue portée) à une distance où vous et votre fusil galérez pour être précis, on se dit que l’IA n’a pas la même balistique que le joueur. Autre grand moment : vous faire allumer sans sommation par des soldats allemands alors que vous portez… un uniforme allemand. A 150 mètres ils arrivent à identifier la duperie, bravo ! Bref, de nombreux petits détails qui viennent agacer quand on se fait systématiquement pulvériser. Au final, Sniper Elite déçoit un peu malgré ses qualités et s’avère correct. Bon point : il sort de l’ordinaire.

Test réalisé par Arnaud Papeguay

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- A ceux qui en ont marre de jouer aux bourrins
- Aux joueurs qui ont de bonnes lunettes


Vous aimerez ce jeu si vous avez aimé :
- Tom Clancy’s Ghost Recon
- Full Spectrum Warrior