Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Skylanders Spyro's Adventure

Skylanders Spyro's Adventure

En dehors de l’innovation des figurines représentant les personnages qu’il faut acheter pour pouvoir explorer toutes les zones des mondes à explorer, Skylanders est un jeu de plateforme on ne peut plus classique, vraiment destiné aux plus jeunes.
Voici donc l’idée de génie des développeurs de Skylanders : les héros du jeu sont de véritables figurines de monstres qu’il faut poser sur une plateforme lumineuse, reliée en USB à la console, pour que le monstre en question apparaisse dans le jeu. Plus d’une trentaine de figurines sont disponibles, dont 3 vendues avec le jeu qui permettent de le terminer mais pas de l’explorer en entier. En clair, au cours de la partie, vous arrivez devant des portes dont on vous dit que seul un Skylander Air, par exemple, peut l’ouvrir. Si vous n’en avez pas acheté au moins un, vous ne passez pas et ratez pas mal d’objets à collectionner. Et bien, sûr, à la fin de chaque niveau, il vous faut avoir trouvé tous les trésors et exploré toutes les zones pour avoir une bonne note. Commercialement, c’est très bien vu.

Des personnages exportables
Et techniquement, c’est très bien pensé. En progressant dans le jeu, les monstres tuent des ennemis - ce qui augmente leur expérience - et récupèrent des chapeaux ridicules et de l’argent qui leur permet d’acheter des améliorations pour leurs pouvoirs. Toutes ces données, en plus du niveau de la barre de vie, sont enregistrées dans la figurine. Vous pouvez donc emmener vos Skylanders chez vos copains, même s’ils sont équipés de consoles différentes, et jouer avec vos propres données. Par ailleurs, si dans un même foyer, plusieurs personnes jouent sur des parties séparées, les monstres, gardant leurs caractéristiques quelle que soit la partie, s’améliorent plus vite. Autre avantage : si un monstre est près de la mort, il suffit de le remplacer par un autre qui a quitté la partie bien portant. Cela peut se faire à tout moment et en quelques secondes : on enlève le monstre épuisé de la plateforme et on en met un autre à la place.

Un gameplay destiné aux plus jeunes

Malgré cette innovation de taille, on reste tout de même sur sa faim après quelques heures passées à arpenter le monde des Skylanders. Le jeu est clairement destiné aux plus jeunes, et l’expérience prouve qu’ils adorent. Mais les autres ne pourront que sourire avec condescendance devant tant de paresse imaginative : les divers éléments qui caractérisent les Skylanders (Eau, Terre, Feu, Air, Mort, Tech, Magie et Plante), les aspects même de certains monstres, évoquant les univers des Pokémon, de Warcraft, de Kameo… Globalement, les mécanismes de jeu ont été vus mille fois par le passé : dévier des rayons pour ouvrir des portes, libérer un certain nombre de gentils enfermés par des méchants, l’organisation même de l’univers, avec une plateforme herbeuse à partir de laquelle on se lance vers les divers niveaux, où on achète ses améliorations… En plus, dans cette aventure archi classique, on est constamment assisté ! Quand on trouve une clé, on nous montre où se trouve la serrure correspondante , on nous précise à chaque fois quel type de monstre est adapté à telle zone de jeu… Heureusement, il reste le plaisir de l’exploration pour dénicher tous les objets cachés dans un niveau. Mais on regrette tout de même que toute la matière grise n’ait servi qu’à imaginer un système de jeu très bon techniquement mais finalement mercantile : une trentaine de figurines à collectionner à 9,99 euros l’unité, faites le compte !

Test réalisé par Philippe Istria.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs de 7 ans et plus.
- Aux plus jeunes qui vont adorer collectionner les figurines, les voir s’animer à l’écran et, pourquoi pas, jouer avec en dehors du jeu vidéo.

Vous aimerez si vous avez aimé :
- La Légende de Spyro : Naissance d’un Dragon
- Les jeux de plateforme
- Les jeux de collection de monstres : Pokémon, Invizimals…