Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

SKATE 3

SKATE 3

En 2007, Skate a réussi à remplacer la légendaire saga des Tony Hawk dans le cœur des fans de skateboard grâce à son approche beaucoup plus réaliste de la discipline. L’arrivée du troisième épisode va-t-elle prolonger l’hégémonie de la série ?
A peine plus d’an après le deuxième Skate (sorti début 2009), Electronic Arts nous propose déjà sa suite. Une suite qui fait la part belle au jeu en ligne et en équipe, articulée autour d’un mode carrière riche et intéressant. En effet, dans Skate 3, vous fondez votre propre marque de boards et vous allez essayer d’en vendre des pelletées. Problème : comment vous faire connaître ? Eh bien, en remportant des challenges aux quatre coins de la ville de Port Carverton (adieu San Vanelona), seul ou en équipe. Chaque victoire augmente le nombre de planches que vous vendez, qui est l’unité de mesure de votre réussite dans le mode carrière.

T’as mis ta cas’Skate ?
Parmi ces challenges, on retrouve notamment "Own the Lot" qui consiste à devoir placer un trick particulier à plusieurs endroits pour détenir la zone en question et l’excellent "Hall of Meat" dans lequel on vous attribue des points en fonction de la beauté de la gamelle que vous ramassez. Mine de rien, c’est un art de savoir perdre ses dents avec classe. Bien sûr, il y a foultitude d’autres défis qui vous attendent et la bonne nouvelle est que vous pourrez y participer à plusieurs, grâce à l’intégration du mode online directement dans le mode carrière. La grande majorité des défis d’équipe vous permettent de rider avec d’autres joueurs via le PSN, ce qui recèle quelques grands moments de skate. C’est une bonne nouvelle quand l’on voit l’intelligence artificielle (IA) parfois stupide qui vous accompagne lors de certaines épreuves, n’arrivant pas à placer un seul trick en moins de deux minutes. Cette nouveauté donne une toute nouvelle dimension au mode carrière, en ajoutant un côté "team-spirit" à une discipline fondamentalement individuelle. La ville de Port Carverton fait quant à elle figure d’environnement idéal pour skater. Les différents quartiers regorgent de rails, de sauts, et d’éléments de décor qui n’attendent que vous et votre planche. On éprouve un réel plaisir à déambuler dans la ville et à chercher le bon spot pour placer ses tricks. Et pour ceux qui n’arrivent pas à trouver leur bonheur dans la ville, il reste l’éditeur de skateparks, encore plus complet que dans le précèdent volet.

EA Skate 10

Tout ça, c’est ce qui est nouveau. Maintenant, le cœur du jeu reste le même. Le gameplay lui aussi reste le même : pour faire simple, vous dirigez le skater avec le stick gauche, et gérez son poids sur la planche avec le stick droit, tout en envoyant des tricks avec les gâchettes. Un système de jeu déroutant pour les novices, qui en baveront un moment avant de pouvoir envoyer la tripotée de figures inédites proposées par ce nouvel épisode. Une frustration à la hauteur de la satisfaction que l’on ressent quand on commence à "envoyer du gros", Skate 3 n’étant pas un jeu ingrat. Graphiquement aussi, le titre n’a pas beaucoup évolué depuis Skate 2 et il est impossible de passer sous silence les bugs d’affichage, ou les chutes de framerate occasionnelles qui vous feront recommencer certains challenges alors que vous n’y étiez pour rien. Pour faire simple, Skate 3 n’est pas parfait, mais apporte quelques nouveautés sympathiques à une série au gameplay solide et bien pensé. Ceux qui ont retourné Skate 2 dans tous les sens auront peut-être du mal à justifier l’investissement dans cet épisode, mais Skate 3 reste ce qui se fait de mieux dans le genre à l’heure actuelle. A vos boards !

Test réalisé par Romain Mabil.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux riders de 16 ans et plus
- A ceux qui veulent rider en équipe
- A ceux qui n’ont jamais joué à un seul épisode de la série

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Skate 2