Le projet micromania-zing . découvrir !
Suivez-nous
Menu

Silent Hill HD Collection

Silent Hill HD Collection

Cela fait plaisir de retrouver, sur une console actuelle, des titres marquants de l’histoire du jeu vidéo. Mais le terme HD pour qualifier cette compilation des épisodes 2 et 3 de la série est très surfait.
Il s’agit donc d’une galette regroupant Silent Hill 2 et Silent Hill 3, sortis respectivement fin 2001 et au printemps 2003 sur PS2, simplement passés à l’upscaling pour ne pas apparaître sous forme de pixels grossiers sur les résolutions d’écran actuelles. Pour le reste, rien n’a été modifié, et on prend à cette occasion la mesure de l’évolution graphique des jeux vidéo en une dizaine d’années. Et même en 2 ans, car les progrès entre les épisodes 2 et 3 sont déjà impressionnants. Pas de surprises pour les amateurs, qui parcourront sans doute avec émotion les mêmes rues vides et brumeuses 11 ans après, ou le même centre commercial labyrinthique 9 ans plus tard. Pour ceux qui étaient, à l’époque, trop jeunes pour ces petites promenades malsaines, voici tout de même de quoi il retourne.

C’est moche de vieillir
Et dire qu’on avait trouvé ce jeu magnifique il y a 11 ans ! Et son transfert sur console HD n’arrange pas les choses : la comparaison avec les titres actuels est sans pitié, et il faut un certain temps avant d’arriver à en faire abstraction et se consacrer à la résolution des énigmes. Sans savoir comment vous y êtes arrivé, vous vous trouvez dans la ville déserte de Silent Hill, envahie par le brouillard, qu’il va falloir explorer en détails pour progresser dans l’aventure : découvrir les clés qui permettront d’entrer dans divers bâtiments qu’il faudra explorer, à la recherche d’on ne sait quoi. Eviter autant que possible les différents monstres informes caractéristiques de la série, trouver les points de sauvegarde, les cartes des différents lieux… On nage en plein brouillard, c’est le cas de le dire, les infos sont dévoilées au compte-goutte, les combats tellement lourdauds qu’on renonce vite à les engager, sauf quand, coincé dans une pièce immonde avec plusieurs "trucs" informes, on n’a pas d’autre choix. Seuls ceux qui ont déjà retourné le jeu sur PS2 auront plaisir à s’y replonger sur écran plat, à débloquer les fins multiples et à remporter les divers trophées, seule amélioration réelle du jeu. Car, franchement, le nouveau doublage ne change rien à l’affaire.

Jamais 2 sans 3

2 ans plus tard, le héros à la recherche de sa femme décédée dans le brouillard est devenu une jeune fille à la recherche de son passé dans l’obscurité, et le jeu est devenu plus beau, et du coup encore plus glauque. Mais le gameplay est inchangé : on cherche à ouvrir des portes, trouver des cartes et des indices pour sortir de lieux fermés sombres et immondes parcourus de créatures toujours aussi informes. Une fois de plus, sauf obligation, mieux vaut éviter les combats, à moins de vouloir remporter les trophées de meilleur tueur de monstre. Et les commandes sont rigoureusement identiques à celles de l’épisode précédent, et toujours à découvrir sur le tas. Mais, 9 ans après, Silent Hill 3 se découvre encore avec plaisir, et réserve au nouveau joueur de bonnes heures de stress, en explorant à la lampe torche des couloirs déserts dans lesquels les monstres apparaissent, forcément, au dernier moment : heureusement qu’ils n’avancent pas vite et sont signalés par un bourdonnement, même s’il est extrêmement désagréable !

Test réalisé par Philippe Istria.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs de plus de 18 ans.
- A ceux qui aiment bien les ambiances glauques et les recherches à la lampe de poche.
- Aux fans du jeu qui veulent retrouver en définition correcte (mais pas HD !) les épisodes sortis sur PS2.
- Aux historiens du jeu vidéo, qui voudraient savoir comment c’était avant.

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Silent Hill Downpour.
- La série Resident Evil.