Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

SBK 2011

SBK 2011

Revenue en catimini en 2007, la série SBK se bonifie chaque année grâce au travail et au talent des développeurs de Milestone, qui ont fait une fois de plus de leur dernier bébé la meilleure simulation moto disponible sur console.
Comme son prédécesseur, SBK 2011 vous propose de retrouver les trois classes qui animent les weekends du championnat du monde Superbike : Superstock, SuperSport et Superbike bien évidemment. Trois types de motos pour autant de gameplay différents, les variations de poids et de puissance des différentes livrées étant bien retranscrites manette en main. SBK 2011 met également fin au découpage traditionnel de la série entre mode Arcade et Simulation. Ici, trois niveaux de réalisme sont proposés avec un nombre d’aides au pilotage associées, que vous pouvez d’ailleurs modifier à tout moment. Le niveau Moyen propose déjà un challenge intéressant mais c’est en "Simu totale" que le titre révèle toute sa richesse et la rapidité des concurrents dirigés par l’IA.Un pilotage toujours aussi grisant

Que les fans de SBK se rassurent : le pilotage est toujours un plaisir. La moto se balance d’un angle à l’autre de façon crédible avec des transferts de masses assez réalistes, et les sensations de pilotage sont excellentes. Avec les principales aides au pilotage désactivées, on est sur des œufs en permanence, chaque freinage doit être dosé de façon précise et chaque accélération en sortie de courbe est un nouvel appel à la rencontre express entre votre casque et le tarmac brulant. Sur piste mouillée, le fil du rasoir sur lequel vous évoluez est encore plus ténu, chaque mouvement doit être calculé et toute action brusque se termine généralement par terre. Seul léger défaut du titre : pour vous avertir d’une chute imminente lorsque vous êtes un peu trop gourmand sur la poignée de gaz, la moto se met à déraper de façon progressive jusqu’à la gamelle. Votre seule alternative est de relâcher les gaz jusqu’à ce que la machine retrouve l’adhérence. Une bonne idée en soi, mais le dérapage est trop systématique et semble parfois exagéré par rapport à la réalité, même dans les modes de simulation les moins avancés. Il y a probablement à ce niveau un juste milieu à trouver pour le prochain opus.

Le tour du monde SBK en 80 jours

Outre quelques circuits inédits et un casting de pilotes toujours plus énorme (plus de 80 pilotes dont les SBK Legends), la principale nouveauté de SBK 2011 s’appelle le SBK Tour. Ce mode est en fait un tour du monde réparti en plusieurs régions du globe. Chaque étape se compose d’une petite dizaine de challenges en tous genres, comme du contre-la-montre, ne pas freiner plus d’un certain temps sur la durée d’un tour, faire 15 secondes de wheeling tant en faisant un super chrono. Rien de très original, mais le SBK Tour a au moins le mérite de varier les plaisirs, aux côtés du mode carrière qui reste le gros morceau de SBK 2011. Avec son système de points de réputation, vous devez réaliser de bonnes performances pour intéresser les écuries de pointe et espérer passer au niveau supérieur. Vous débutez en Superstock et votre but ultime est bien évidemment de remporter le championnat du monde SBK, qui ne vous ouvre ses portes qu’après plusieurs saisons à empiler les victoires dans les antichambres de la catégorie suprême. En bref, SBK 2011 n’est pas l’épisode de la révolution mais demeure une édition solide au gameplay plaisant et efficace. L’évolution reste légère par rapport à SBK X et on conseille donc d’abord ce titre à ceux qui ne connaissent pas la série ou à ceux qui veulent tout simplement découvrir la meilleure simul’ moto du marché.

Test réalisé par Romain Mabil.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux pilotes de 3 ans et plus
- Aux amateurs de deux-roues qui cherchent une simul’ poussée
- Aux déçus des MotoGP ou à ceux qui ne possèdent pas déjà SBK X

Vous aimerez ce jeu si vous avez aimé :
- MotoGP 10/11
- SBK X