Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Sacrifice

Sacrifice

Si vous aimez les jeux de stratégie où prime le sérieux, la concentration calme du commandant avant l'assaut et si le graphisme n'est pour vous qu'une importance secondaire, allez plutôt jeter un œil à notre test de Call to Power II. Sinon, bienvenue dans un jeu hors norme.
Au programme aujourd'hui : Sacrifice au petit déjeuner, Sacrifice en écoutant le journal de 13 H, et une petite partie de Sacrifice en réseau pour décompresser. Remarquez, il faut bien admettre que le dernier jeu à sortir des studios de Shiny est une petite merveille pour les amateurs de concepts un peu novateurs. Vous voulez l'idée générale ? Disons... Un mélange de stratégie en temps réel et d'action en 3D. Oui, je sais... vu de cette manière, ça ressemble à un de ces cocktails qu'on boit au nouvel an, en fin de soirée quand "c'est pas tout ça mais il va bien falloir finir toutes ces bouteilles". Et pourtant...

Pour une surprise, c'est une bonne surprise.

(à prononcer en ayant l'air d'un acteur faisant de la pub pour la poste afin de payer ses notes en boite).
Si, là, comme ça, on vous mettait devant Sacrifice, votre première réflexion serait sans doute : Oh la vache, c'est BEAU ! Oui, Sacrifice est probablement le jeu le plus attrayant sur le plan graphique que j'ai vu depuis longtemps. La modélisation du décor est une véritable réussite : reliefs plus ou moins accidentés permettant d'avoir une vue d'ensemble de la région, ambiances graphiques très différentes selon votre camp, météo capricieuse...
Vous l'aurez compris, l'environnement est classieux. Mais il serait injuste de ne pas parler des monstres, tous animés de façon admirable et au design souvent humoristique. Ou des effets de sorts qui, si vous prenez le temps de regarder les screenshots, vous convaincront que dans Sacrifice, les yeux sont gâtés.
Parlons un peu du jeu...

Bien, maintenant que nous avons rendu justice aux graphistes de l'équipe de Shiny, passons quand même au plat de résistance : le jeu à proprement parler. Disons le tout de suite, les furieux des jeux type RTS "classiques" (Starcraft, Command & Conquer, etc.) vont être assez surpris. Ici, en plus de manager vos troupes, il va falloir faire preuve d'un solide sens de l'action. Petit résumé d'un scénario qui est juste là comme prétexte : vous êtes un puissant sorcier et... vous servez différents dieux dans leurs luttes intestines. Bon, je résume un peu mais c'est l'idée. Lorsque vous arrivez dans une map, c'est ce sorcier que vous allez jouer, le général de vos troupes en quelques sortes. Il dispose d'une palette de sorts tous plus spectaculaires les uns que les autres, il peut amasser les ressources du jeu (âmes et mana), il "construit" les bâtiments, bref : c'est votre pièce maîtresse. Son objectif ? Aller profaner l'autel de l'adversaire tout en l'empêchant de faire de même. Du moins la plupart du temps ce qui n'implique pas que la variété soit absente des missions proposées. En chemin il devra donc se construire une armée et la conduire à la victoire face à l'ennemi.

Un petit cocktail qui prends par surprise.

Si au début l'interface peut sembler un peu difficile à prendre en main, particulièrement lors de combats saignants, elle se révèle vite bien pensée et suffisamment souple pour être adaptée aux besoins de chaque type de joueurs. Soulignons quand même que la partie "action" est omniprésente dans ce titre, chose que les puristes de la strat' pourrait avoir du mal à avaler d'autant que l'IA ne brille pas toujours par sa finesse.
En résumé, Sacrifice est vraiment un très bon jeu pour ceux qui veulent s'éclater sur des parties furieuses en solitaire ou en réseau. A la fois une curiosité et une réussite. Chapeau.

Test réalisé par Guillaume Pan', le vrai.

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu :
- Ceux qui aiment sortir des sentiers battus,
- Ceux qui aiment quand ça bouge à l'écran,
- Aux amateurs de stratégie musclée.


Vous aimerez si vous avez aimé:
- MDK 1 & 2 (pour l'ambiance et les anims)
- Si vous aimez Starcraft ET Quake.