Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

S.O.S. Fantômes : Le Jeu Vidéo

S.O.S. Fantômes : Le Jeu Vidéo

Plus de 20 ans après les deux films, S.O.S. Fantômes signe son grand retour avec un jeu vidéo. Sans être purement une adaptation des longs métrages, le soft nous replonge dans une ambiance mythique que les trentenaires connaissent bien. Instant émotion, et en plus c'est un très bon jeu !
C'était en 1984, le film S.O.S. Fantômes débarquait sur les écrans des salles obscures. Et en 1989 une suite poursuivait l'aventure déjantée d'une improbable équipe de chasseurs de fantômes. Aujourd'hui, le jeu vidéo se déroule comme une sorte d'histoire parallèle à ces deux films. Ce n'est point une adaptation mais une aventure centrée sur vous, jeune recrue qui va évoluer au sein de l'équipe de S.O.S. Fantômes. C'est ce que veulent les développeurs de Terminal Reality : vous immerger comme membre à part entière du groupe. Et pour plus de cohérence, l'histoire a été coécrite avec des anciens du film comme l'acteur Dan Aykroyd.

Ambiance mémorable !

Dès le lancement du jeu, le fan redécouvre les thèmes musicaux du film, ainsi que la modélisation virtuelle des acteurs.En V.O. sous-titrée, le soft bénéficie également de leurs voix. Le sourire guette lorsqu'on retrouve le mélange de dérision et de pseudos discours scientifiques des films. Le ton décalé demeure donc bien présent, même si vos héros se la jouent un peu plus guerriers que dans les long métrages. Quoi qu'il en soit, l'ambiance s'avère globalement respectée et ramène plein de souvenirs ! L'avantage d'une adaptation si détachée des impératifs de date de sortie en salle à tenir. Graphiquement, le titre tient la route et propose de visiter divers lieux connus des longs métrages et aussi d'autres endroits.

Au cœur de New York, dans un hôtel de luxe, à l'intérieur de buildings : les terrains d'action se montrent variés et soignés. D'autant qu'ils sont très largement destructibles à coups de proton pack (l'arme des chasseurs de fantômes). Ravager la salle de réception d'une Bar Mitzvah, pulvériser des voitures abandonnées dans un New York chaotique confronté au terrible bibendum Chamallow "Stay Puft" : les tirs de proton causeront de sérieux dégâts dont la valeur sera décomptée.

Action irrésistible

New York est envahie par les spectres de toute part et votre équipe va cavaler d'un bout à l'autre de la ville sans avoir le temps de souffler. La variété des apparitions est assez considérable et offre aux joueurs des combats très rythmés. Si certains fantômes se détruisent, d'autres demandent à être affaiblis puis capturés avec le célèbre piège des chasseurs. Une fois l'adversaire suffisamment épuisé, le proton pack passe en mode capture et attrape le spectre. A vous ensuite de le claquer contre le sol et les murs et de le diriger vers la lumière du piège qui aspirera l'entité assommée. Cela peut paraître répétitif, mais en fait le joueur s'amuse vraiment avec des combats bien musclés, sans pause pour souffler. Et dans le feu de l'action, on transpire franchement ! Vous découvrirez également avec joie le fameux détecteur d'anomalies tiré du film qui permet de pister les esprits cachés dans le décor et qui n'attendent qu'une chose : vous surprendre. D'autres innovations répondent présentes puisque le proton pack ne se contente pas de son légendaire rayon. Il se verra doté d'améliorations et de diverses fonctions de tir (flèches d'énergies surpuissantes, déplacement d'objets, etc.). En multijoueur, c'est la possibilité de jouer à quatre dans des modes coopératifs ou des concours de captures de fantômes qui vous attend. Amusant mais pas forcément inoubliable. A la différence de la carrière qui, elle, vous donnera bien du plaisir !

Test réalisé par Arnaud Papeguay.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs à partir de 12 ans.
- A ceux qui ont adoré les films !
- Aux joueurs qui veulent se lancer dans le métier de chasseur de fantômes… avec dérision.
- Aux amateurs d'action soutenue.

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Les films !