Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Rayman Advance

Rayman Advance

Rayman fera partie des titres Game Boy Advance disponible au lancement européen de la nouvelle portable de Nintendo. Une impression de déjà vu, certes, mais ce n'est pas pour nous déplaire !
C'est en 1995 qu'est né notre petit Rayman, sorti de l'esprit torturé (car les développeurs n'arrêtent pas de se torturer l'esprit, c'est bien connu !) de Michel Ancel, graphiste chez Ubi Soft. S'ensuivit le succès que l'on connaît sur moult plates-formes de jeu. A l'occasion du lancement européen de la Game Boy Advance (eh oui, pour moi c'est une fille, et non un garçon),
les joueurs de France et de Navarre vont pouvoir redécouvrir le Rayman de 1995 sur la nouvelle console de poche de Nintendo, tel qu'il est sorti sur PlayStation à l'époque. Une simple adaptation dira-t-on, mais quelle adaptation sur un objet aussi minuscule et précieux que la GBA !
On prend le même et on recommence

Rayman Advance propose le même scénario que son homologue PlayStation : Mr Dark a volé le Grand Protoon et a brisé l'harmonie qui régnait dans le monde de Rayman. En conséquence, les Electoons qui y étaient attachés se dispersèrent, et furent enfermés dans des cages par ce méchant Mr Dark. Avec l'aide de Betilla la gentille fée, Rayman va devoir libérer les Electoons et ramener le Grand Protoon. On dirige donc le petit personnage attachant sans bras ni jambes au travers des 62 niveaux que proposent le jeu, répartis en 6 mondes différents. Comme dans tout jeu de plate-forme classique, on doit récupérer de nombreux bonus qui permettent de gagner des vies supplémentaires, et toutes sortes d'options qui augmentent les capacités de Rayman.

Rayman, un modèle de progressivité

A mesure que l'on progresse dans l'aventure, le héros acquiert de nouvelles habiletés. Que ce soit le pouvoir de s'accrocher aux rebords des corniches, le pouvoir hélicoptère, ou le pouvoir de lancer son poing, Rayman élargit son panel d'actions, ce qui donne davantage au joueur la possibilité d'interagir avec l'environnement.
Il est courant de retourner dans des niveaux que l'on a déjà finis pour chercher des bonus jusqu'alors hors d'atteinte. En outre, il existe un système de sauvegarde en cours de partie, via un photographe nous tirant le portrait, ou à la fin de chaque niveau. Ainsi, la progression reste assez aisée et on ne bloque pas longtemps sur les passages plus difficiles.
L'effet Game Boy Advance

Par ailleurs, la GBA démontre de jolies prouesses techniques, avec l'affichage simultané de 4 niveaux de décors, et un généreux 60 images/seconde annoncé par les développeurs. Et c'est vrai que ça se sent quand on joue (même si l'œil humain ne fait plus franchement la différence au-delà de 25 images/seconde), les déplacements et les scrollings sont fluides, et cela dans un environnement graphique étonnant. En somme, c'est du niveau d'un Rayman PlayStation, mais sur un minuscule écran de 4 cm sur 6. Bluffant ! L'adaptation de Rayman sur Game Boy Advance est une véritable réussite. Un jeu qu'il serait dommage de rater !

Test réalisé par Fred.

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- Aux pros des jeux de plates-formes
- A ceux qui connaissent déjà Rayman
- A ceux qui recherchent un jeu à la jouabilité impeccable


Vous aimerez si vous avez aimé:
- Super Mario Advance