Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Pro Evolution Soccer 3

Pro Evolution Soccer 3

Les joueurs sortent des vestiaires. Une dernière gorgée d'eau, la chaussure droite, la chaussure gauche, et ils sont prêts à en découdre sur les pelouses de Pro Evolution Soccer 3. La référence est de retour !
Encore une fois, c'est avec une émotion non contenue que je m'attaque à une pointure du jeu vidéo, j'ai nommé la série des Pro Evolution Soccer ! Après une version preview européenne qui laissait planer le doute au sujet du véritable potentiel de cette nouvelle mouture sur les territoires PAL, les joueurs devaient être rassurés. On se trouve en présence d'une perle rare !

Une saison 2003 sensationnelle

Tenez-vous le pour dit, on ne va pas tarir d'éloges à l'égard du dernier PES. KCET, fidèle à sa réputation, n'a pas pour habitude de se reposer sur ses lauriers et reste toujours en quête de la perfection. Et chaque année, le studio de développement de Konami basé à Tokyo s'en rapproche un peu plus.
On pouvait reprocher à Pro Evolution Soccer 2 son intelligence artificielle capricieuse lors des phases de déplacement sans le ballon, ou encore le manque de ressemblance des joueurs avec leurs modèles réels. Les défauts se font de plus en plus rares et les améliorations décoiffent. Agaçant.
Un peu plus proche de la perfection

Lorsque les gens de Konami affirment que 80 % des animations ont été retravaillées, force est de constater qu'ils ont raison les bougres ! La différence à l'écran est perceptible dès les premières minutes de jeu. Les joueurs prennent vie - disposant d'ailleurs d'une modélisation en hausse - et donnent lieu à un ballet artistique si proche de la réalité que l'on reste bluffé. Concrètement, les développeurs ont effectué un énorme travail sur les déplacements du joueur sans le ballon, et le contrôle de la balle à mi-hauteur. Le résultat est saisissant. En outre, le panel d'actions possibles s'étoffe, sans pour autant surcharger de commandes la manette. Un superbe exemple de jouabilité !

Une ligue des Masters magistrale

Cette année, la Ligue des Masters accueille quatre divisions pour un total de 64 équipes de clubs (comptez également 56 équipes nationales).
A l'image des opus précédents, on ne retrouve que peu de formations officielles et l'éditeur d'équipes remplira à ravir son office pour les plus acharnés d'entre vous. Petit plus, vous pouvez désormais former vos propres "poulains" et suivre leur évolution au fur et à mesure des entraînements et des matchs joués.
Mais où s'arrêteront-ils ?

Avec un mode 60 Hz, l'arrivée du ralenti à volonté, un moteur graphique en progrès, un gameplay qui ne cesse de se bonifier avec les années, des challenges corsés et un didacticiel complet, Pro Evolution Soccer 3 démontre à nouveau que la série demeure la référence en matière de simulation de football. On pourrait juste reprocher l'absence de mise à jour en ligne des statistiques d'équipe et du jeu en réseau, ou la règle de l'avantage parfois défaillante. Nul n'est parfait, mais quel jeu !

Test réalisé par Frédéric Pam.

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- A ceux qui veulent découvrir le digne successeur de PES 2
- Aux pros de la simulation
- Aux perfectionnistes



Vous aimerez si vous avez aimé :
- Pro Evolution Soccer 2