Le projet micromania-zing . découvrir !
Suivez-nous
Menu

Pro Evolution Soccer 2012

Pro Evolution Soccer 2012

Les possesseurs de Wii auront une fois de plus dû attendre avant de mettre la main sur leur version de Pro Evolution Soccer. Il parait que plus c’est long, plus c’est bon. Pas si sûr…
FIFA a dégainé un mois et demi avant sur Wii, une avance confortable dans le monde vidéo-ludique. Certes, le titre d’EA Sports ressemble trop à FIFA 11. Du coup, on se dit que PES a eu le temps de peaufiner ses armes. Raté. Konami tombe dans le même piège que son rival : celui de la facilité. Dès les premiers pas, on ne peut que constater que PES 2012 ressemble à s’y méprendre à son prédécesseur. Les modes de jeu se révèlent strictement identiques, ainsi que leurs fonctionnalités. Le footballeur virtuel retrouve donc la Ligue des Champions, la Route des Champions, la Ligue des Masters on encore "l’indispensable" (si si) Copa Santander Libertadores. Oh si, un progrès cette année : les transferts nous ont semblé corrects (en tout cas pour les équipes que nous avons essayées).Stagnation tout azimut

En termes de gameplay, PES 2012 se montre également très semblable à la précédente édition. Les contrôles au pointeur (duo Wiimote / Nunchuk) côtoient les commandes au Pad Classic ou à la Wiimote tenue horizontalement. Comme l’an dernier, et l’année d’avant, deux joueurs peuvent participer à un même match en mêlant les deux types de contrôle. Il est donc fatiguant de constater qu’après des années passées à stagner, PES n’est pas capable de se débarrasser de vieux démons, comme un arbitrage totalement à revoir. L’intelligence artificielle bénéficie toujours autant de contres favorables. Et cette version Wii souffre aussi de placements moins intelligents de la part des footballeurs que dans les autres versions. C’est si bon de voir un avant-centre ou un ailier planter sa tente sans suivre l’action. Oui, le moteur "ancienne génération" a vraiment vieilli. En même temps, nous le disions déjà l’an dernier… A force de nous répéter, on aurait presque l’impression de devenir gâteux. Mais PES 2012 ressemble bien trop à PES 2011 qui, lui-même, empruntait bien trop à PES 2010. Sur Wii, rien ne bouge, et on se demande exactement quels égards Konami accorde à ce support. Moralité, le titre perd une étoile.

Test réalisé par Arnaud Papeguay.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs à partir de 3 ans.
- A ceux qui aiment PES façon PS2.
- Aux pros du duo Wiimote/Nunchuk.
- Aux conservateurs.

Vous aimerez si vous avez aimé :
- PES 2011