Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Pokémon Version Or HeartGold

Pokémon Version Or HeartGold

A la fois remake et réinvention des versions Pokémon Or et Argent de la Game Boy Color, HeartGold et SoulSilver sur DS sont une nouvelle occasion de comprendre à quel point le RPG de Nintendo est tout simplement génial.
HeartGold et SoulSilver, rééditions DS de Pokémon Or et Argent de la Game Boy Color, reprennent tous les éléments des versions originales, avec une mise à jour technique sérieuse.

Un contenu gargantuesque

On retrouve donc le Pokédex régional avec ses 256 Pokémon et le Pokédex national qui en contient lui 237 pour un total de 493 créatures officielles. A cela s’ajoute 32 Pokémon accessibles uniquement suivant la version (Or ou Argent) via échanges, 69 Pokémon uniquement accessibles via échanges avec les versions Diamant/Perle/Platine. Bien évidemment, il faut ajouter les Pokémon Shiny ainsi que les Pokémon Légendaires à ce catalogue. Et cerise sur un gâteau déjà plein de chantilly, les possesseurs de DS Lite et/ou de DS d’origine peuvent communiquer et donc échanger via le double port avec les versions Rubis/Saphir/Emeraude/Rouge Feu/Vert Feuille de la Game Boy Advance. Autre nouveauté DS, le Pokéwalker. Fourni avec le jeu (sans surcoût), c’est un podomètre qui permet d’emmener son Pokémon en balade. Tous les vingt pas, le Pokémon gagne un point d’expérience, mais aussi améliore ses points de bonheur. Sans être d’un intérêt fondamental, le Pokéwalker est une idée amusante pour faire gagner de l’expérience à ses bestioles.Un système aux petits oignons

Les jeux débutent toujours de manière immuable : on démarre dans la maison maternelle, et après quelques recommandations d’usage, on obtient le droit de se lancer dans l’aventure. Cette simplicité narrative permet au joueur une identification maximale avec son avatar. Il faut alors choisir son sexe et nommer son héros ou héroïne. La gestion des Pokémon suit la même logique puisqu’il est possible d’orienter le comportement de chaque race selon le caractère du dresseur/joueur en fonction d’un jeu offensif, défensif, ou plus équilibré. Deux joueurs peuvent posséder un Pokémon identique, avec le même niveau d’expérience et pourtant avoir des techniques de combat totalement différentes. Le système de combat s’appuie sur les affinités entre les différents types de Pokémon. La plupart du temps, elles sont définies sur des réalités physiques : l’eau éteint le feu, le feu brûle la plante, la plante s’abreuve d’eau, etc. Certains Pokémon sont hybrides en combinant par exemple Eau/Vol ou Sol/Roche. Si les hybrides simples comme Eau/Vol peuvent être facilement circonvenus par des Pokémon de type électrique comme Pikachu, les hybrides avancés type Acier/Electrique sont nettement plus problématiques et demandent de l’astuce. S’il est très simple à comprendre, le système de combat de Pokémon est incroyablement riche.

Des jeux magiques

Bien que simples et intuitifs, ces jeux sont d’une étonnante sophistication. C’est bien simple, ils sont imparables : entre la collectionnite, la tonne de secrets à découvrir, les combinaisons d’équipes possibles (qui se comptent en milliers), la diversité des capacités exploitables par chaque Pokémon, etc. La richesse de l’univers donne le tournis. C’est d’autant plus vrai pour les épisodes Or et Argent qui représentent les fondations des jeux Pokémon tels qu’ils ont été envisagés par la suite. Il est inconcevable qu’un fan de J-RPG puisse passer à côté de ces versions DS qui transcendent les originaux.

Test réalisé par Emmanuel Touchais.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs de plus de 7 ans
- A ceux qui aiment les Pokémon
- A ceux qui aiment les jeux passionnants et malins

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Pokémon version Platine
- Pokémon Version Or et Argent