Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Pitfall : The mayan adventure

Pitfall : The mayan adventure

Sans doute exhumé de fouilles archéologiques pratiquées sur un bon vieil Atari 2600, Pitfall Harry, l'ancêtre de Lara Croft est de retour. "Chic alors !" vont s'exclamer les vieux croûtons du jeu vidéo comme moi !
Souvenez-vous les vieux ! C'était il y a presque 20 ans, Harry l'aventurier faisait ses premiers pas sur Atari 2600 dans Pitfall, puis Pitfall 2, deux jeux révolutionnaires pour l'époque, dans lesquels notre apprenti Indiana Jones affrontait des scorpions, des crocodiles, ou des anguilles électriques, en sautant de liane en liane au dessus des sables mouvants !
Un peu plus tard nous eûmes (si, si, nous "êumes", j'insiste) droit à une nouvelle version sur PC (un des tout premiers jeux fonctionnant sous Windows d'ailleurs) puis sur Super Nintendo, pour finir plus récemment avec un Pitfall 3D sur PlayStation.
C'est aujourd'hui la version PC/Super Nintendo qui nous revient sur GBA, pour une simple adaptation, sans améliorations notables... Que voulez-vous ma pov' dame, le goût de l'innovation se perd !

Un sacré coup de fouet !

Mais ça ne nous empêche pas de retrouver avec plaisir ce bon vieux Harry et son fouet multifonctions : accessoire sado-maso qui fait mal aux adversaires bien sûr, mais aussi lance-pierre, liane d'appoint, ou treuil/crochet pour dévaler le long de câbles en pente.
Harry est aussi armé d'un boomerang assez efficace, et de bombes capables de faire disparaître d'un coup tous les adversaires se trouvant à proximité. Bref, 20 ans après ses débuts, Harry tient toujours la forme et est capable d'effectuer
bien plus d'actions que les aventuriers modernes, ce qui fait que le jeu n'a pas l'air d'avoir vieilli.
Si l'aventure a un nom, c'est pt'êt pas forcément "Indiana Jones" !

Ce jeu de plates-formes original reprend avec beaucoup d'humour tous les clichés du film d'aventure à la Indiana Jones, avec des jungles impénétrables grouillant de bestioles, des temples en ruines truffés de pièges, des mines où on peut faire le zazou en wagonnets, et des trésors planqués un peu partout.
Tous ces environnements sont exotiques à souhait et regorgent d'éléments interactifs originaux comme des toiles d'araignées tremplins, des plantes caoutchouteuses grâce auxquelles vous pourrez vous livrer aux joies du saut à l'élastique, ou plus simplement des lianes qui vous permettront de jouer les Tarzan.

L'aventure, c'est trop dur !

Malheureusement, un sale truc vient vraiment gâcher le plaisir des retrouvailles : le niveau de difficulté, qui est extrêmement mal dosé. Certains passages sont vraiment difficiles, et les boss de fin de niveau sont presque imbattables. Impossible de s'en sortir sans Cheat mode,
alors comme on est des gars sympas chez Micromania, on vous file le code principal (non, non, ne nous remercierez pas, c'est tout naturel !) : sur l'écran d'intro, appuyez sur L, Select, A, Select, R, A, L, Select, puis maintenez Select enfoncé et appuyez sur L ou R pour choisir le niveau...
Dommage de devoir en arriver là, mais amusez-vous bien quand même !

Test réalisé par Marc Lacombe, aventurier de salon

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- Amateurs de jeux de plates-formes corsés,
- Fans d'Indiana Jones,
- Archéologues nostalgiques de l'Atari 2600.


Vous aimerez si vous avez aimé:
- Rayman Advance