Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Phoenix Wright : Ace Attorney Trials and Tribulations

Phoenix Wright : Ace Attorney Trials and Tribulations

Petite bizarrerie de notre calendrier, Le dernier volet des aventures de Phoenix Wright est arrivé en France après l’introduction d’Apollo Justice au barreau. Ce baroud d’honneur n’a rien enlevé au charisme de l’avocat à la coupe de cheveux en hérisson.
En effet, après des années de bons et loyaux services, Phoenix Wright mène son dernier combat à la Cour pour défendre des victimes toujours présumées coupables. Attendez-vous à découvrir l’ultime dénouement des aventures de notre attachant avocat et de son assistante Maya dans une série d’enquêtes à la difficulté croissante. Au travers de cinq épisodes, les avocats en herbe peuvent retrouver un fil directeur conduisant à une conclusion riche en rebondissements.

Increvables verrous-psychés

Les mécaniques de jeu n’ont pas évolué depuis Justice for All. Les habitués retrouvent donc avec plaisir les verrous-psychés, qui obligent à collecter un maximum d’indices avant de mettre les suspects devant les faits accomplis, et ainsi de percer les mystères des différentes affaires.Un large panel de personnalités est abordé et cette fois, vous n’incarnez pas le seul Phoenix lors de vos plaidoiries. Un clin d’œil bienvenu aux stars de la série. Ceci dit, le système d’inventaire n’a pas bougé pas d’un iota. Les phases d’investigation sont similaires au précédent volet. Et il en est de même des sessions au tribunal. Nous avions apprécié la fraîcheur d’Apollo Justice. Hors ce sentiment de retour en arrière aurait pu déranger les plus blasés… que nenni ! A nouveau le mélange prend admirablement. Chaque scénario dispose d’une trame solide. Il faut avoir joué aux précédentes moutures pour apprécier plus facilement la logique de cet opus. Sinon vous allez plus y aller par tâtonnements. Quels éléments rechercher ? Quelle preuve présenter à la Cour ? Quand demander des précisions ? Une règle dans la série : trouver les contradictions dans les témoignages et toujours insister lorsqu’un témoin ne semble pas sûr de lui. Dès que vous vous êtes acquittés de cette petite gymnastique de réflexion, les situations se dénouent, les langues se délient.

Phoenix Wright : Ace Attorney Trials and Tribulations clôt la série de façon honorable et laisse échapper un brin de nostalgie. Espérons que son successeur, un certain Miles Edgeworth, saura tenir le haut du barreau.

Test réalisé par Frédéric Pam.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs âgés de 12 ans et plus.
- Aux avocats du barreau.
- A ceux qui veulent vivre les dernières aventures de Phoenix Wright en tant qu’avocat.
- A ceux qui ne sont pas contre retrouver le système des verrous-psychés.

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Apollo Justice : Ace Attorney
- Phoenix Wright : Ace Attorney Justice for All
- Phoenix Wright : Ace Attorney