Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Phantasy Star Online

Phantasy Star Online

Phantasy Star revient et l'on est méchamment content. Le RPG console s'apprête en effet à passer le cap du jeu en réseau intra-planétaire et Sega entend bien ne pas se contenter d'être le premier dans la danse, il veut carrément se faire consacrer reine de la promo.
Phantasy Star était le RPG champion de la Megadrive, lorsque Final Fantasy régnait déjà sur la Super Nes. La série avait sauté la case Saturn et l'on aurait du mal à lui en vouloir. Mais cette fois, Sega ne plaisante plus et souhaite frapper un grand coup. Hélas, faute de réseau européen, on ne pourra rendre compte pour l'heure de l'aspect On-line (un test On-line verra le jour par la suite), qui représente le fer de lance du jeu. Pour le moment, contentons nous du jeu en solo...

Du Off-line vers le On-line

Phantasy Star se destine à lancer le mouvement du RPG en ligne. Par conséquent, on retourne à la source du role-playing, autrement dit le joueur ne campe qu'un seul et unique protagoniste. Rien n'est laissé au hasard lors de la confection de ce perso : à choisir parmi 9 archétypes répartis en 3 classes de combattants, vous serez libre de modeler sa morphologie dans les limites du genre imparti. Pour les plus j'm'en-foutiste, on s'en remettra au mode Aléatoire. Humains comme Cyborgs, en tant que chasseur licencié, vous serez en outre accompagné de votre Mag, une petite créature qui lévite en permanence au dessus de votre épaule. A vous de prendre soin d'elle, la nourrir, apprendre à connaître ses goûts et la faire progresser dans votre sillage. Cette symbiose ne pourra que vous être bénéfique et vous apporter un surcroît de puissance.Mais le plus fort arrive !
Sachez que votre super personnage de la mort que vous aurez mis sur pied lors du mode Solo, via le mode Off-line, pourra ensuite être exporter sur un serveur On-line. De ce fait, vous pourrez le faire évoluer avec les autres joueurs. Trop fort ! Pas besoin donc de passer des heures et des heures connecté pour construire et faire évoluer son personnage.
Un peu d'histoire et de géopoétique

En l'an vachement plus tard après notre nouveau siècle, la Terre est devenue inhabitable. Impossible d'y demeurer plus longtemps. L'exode doit débuter. Le vaisseau Pioneer 1 a ainsi découvert une planète, Ragol, et envoyé sans délai une colonie pour s'y installer. Sept ans ont passé et devant la réussite du premier, le Pioneer 2 se dirige vers Ragol, moins armé car moins méfiant, lorsqu'une déflagration colossale se produit à proximité de la planète. Depuis, plus aucune trace de Pioneer 1, ni des premiers pionniers qui s'étaient répandus sur le globe. Pour des mercenaires comme vous, cette crise n'est qu'une aubaine, qu'il s'agira de faire fructifier. Votre guilde de chasseurs vous dégote des missions à honorer et sur le pont principal du vaisseau Pioneer 2, où vous vous trouvez bien entendu, vous pourrez encore faire un tour à l'hosto, vous payez ou revendez des armes, protections et outils divers, rendre visite au haut commandement, caqueter avec les passants, mettre quelques items en consigne et enfin vous téléporter sur Ragol.

Missions mi-figue, mi-pépin

Les missions se devaient d'être très différentes. En réalité, on est assez loin du compte et l'environnement se révèle plutôt restrictif et contraignant. Impossible ainsi de sortir des sentiers battus et de tailler à travers forêt, vous devez nécessairement progresser de façon linéaire et faire parfois du porte à porte. Les 4 premières opérations se déroulent exactement au même endroit, avec quelques petites variations dans la disposition du mobilier sylvestre.
D'autant plus dommageable que l'action y est soumise à de sévères répétitions : casser des caisses pour choper des items, casser du monstres pour des points d'expérience et déclencher des mécanismes simplets. Heureusement l'évolution de votre perso et son Mag viendra contrecarrer cette monotone ambiante.
Les RPGphiles y trouveront leur bonheur, c'est sûr ! Des effets spéciaux surprenants, un graphisme d'une finesse déconcertante, une jouabilité formidable, une difficulté extrêmement bien dosée et une durée de vie presque parfaite... qui peut-être atteindra des sommets avec le jeu On-line.

Test réalisé par Jean-Jacques

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- Aux rolistes,
- A ceux qui trouvaient les RPG trop nippons
- A ceux qui veulent découvrir le jeu en ligne avec leur Dreamcast,
- Aux collectionneurs qui veulent se procurer le premier RPG multijoueurs de l'histoire sur une console.


Vous aimerez si vous avez aimé:
- La saga Phantasy Star sur MegaDrive