Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Peter Jackson's King Kong : Le jeu officiel du film

Peter Jackson's King Kong : Le jeu officiel du film

A quelques semaines de l'arrivée du King Kong de Peter Jackson dans les salles obscures, Ubisoft nous livre sa version du roi de la jungle au format extra large. Je bombe le torse et pousse mon cri de guerre. C'est parti !
N'y voyez pas là une marque de chauvinisme, mais savoir que Peter Jackson a retenu une équipe de développement française, talentueuse de surcroît, pour porter sur nos petits écrans interactifs son prochain long métrage m'emplit d'une joie non dissimulée. Mais encore faut-il que le fruit de cette alliance vaille son pesant de cacahuètes. Pardonnez le jeu de mots, mais avec King Kong il en faudra par wagons !

Maillon faible

Sans dévoiler le scénario qui s'inspire du film homonyme, Peter Jackson's King Kong permet d'incarner John Driscoll, Jack pour les intimes, dans une vue à la première personne. Aventurier et héros malgré lui, il va se lancer à la recherche de sa dulcinée Ann Barrow sur une île mystérieuse où les théories de Darwin prennent tout leur intérêt. En effet, vous vous rendez vite compte que vous n'êtes plus au sommet de la chaîne alimentaire, bien au contraire ! Réduit à un vulgaire bout de viande sur pattes aux yeux des multiples créatures qui peuplent l'île, vous allez devoir courir, nager, vous camoufler, utiliser des appâts et des pics pour rester en vie. Certes, vous avez gardé quelques armes à feu suite à votre naufrage mais les munitions en quantité très limitées obligent souvent à employer la ruse plutôt que de défourailler à tout-va.
L'univers hostile dans lequel on évolue semble perdu hors du temps, figé à l'ère de la préhistoire. Ainsi on retrouve tyrannosaures, brontosaures, insectes géants, indigènes et autres espèces oubliées qui n'ont d'autre but que de se nourrir pour survivre.
Le feu, la survie

En parlant de survie, le feu constitue un allié de choix pour se défaire d'une faune et d'une flore peu accueillantes. Embrasez de hauts taillis de ronces afin de vous frayer un chemin ou déclenchez un feu de forêt pour y prendre au piège les prédateurs. La végétation luxuriante offre des panoramas somptueux. Ceci dit, on n'a pas trop le temps de contempler le paysage tant l'action est omniprésente. Le jeu est décomposé en une quarantaine de chapitres qui alternent entre phases d'exploration, résolutions d'énigmes et lutte pour sa survie dans une mise en scène qui prend aux tripes. Vous comprendrez de quoi il retourne quand vous aurez entendu un V-Rex pousser son hurlement. A glacer le sang d'effroi ! On prend alors conscience que nous sommes bien peu de choses sur Terre. Et c'était sans compter sur le grand Kong, le mastodonte qui règne en maître sur l'île !

Le roi de la jungle

Pour mieux vous représenter l'animal, Kong n'est autre qu'un gorille faisant trois étages de haut et accusant quelques centaines de tonnes à la pesée. On est amenés à prendre le contrôle de la bête aux passages clés de l'aventure, dans une vue à la troisième personne appelant une nouvelle échelle des grandeurs. Même avec cette taille imposante, Kong n'en est pas moins agile et se déplace d'arbre en arbre, capable de s'agripper aux herbes rampantes sur les murs. Il utilise sa force
exceptionnelle pour ouvrir des passages et combattre les différents dinosaures qui ont le malheur de se mettre entre lui et Ann, ravissante blonde qu'il a enlevée et qu'il adule. Bien que le maniement de Kong soit plutôt basique par rapport à Jack, la fureur des combats et le sentiment de puissance qui s'en dégagent offre un gameplay original.
Une réalisation digne du 7e art

Le cheminement linéaire des missions n'amène aucune surprise. Toujours est-il que l'intelligence artificielle à la hauteur et l'ambiance authentique, tant graphique que sonore, nous tiennent en haleine tout au long de l'aventure. On reprochera malgré tout une durée de vie trop juste, dix heures étant suffisantes pour venir à bout du scénario. Peter Jackson's King Kong m'a bousculé et m'a donné envie d'aller voir le film. C'est bon signe !

Test réalisé par Frédéric Pam.

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- Aux rois de la jungle
- A ceux qui aiment se faire courser par des sauriens préhistoriques
- Aux aventuriers ayant un penchant pour les belles blondes qui crient tout le temps
- A ceux qui cherchent un jeu d'action/aventure simple


Vous aimerez si vous avez aimé :
- The Incredible Hulk : Ultimate Destruction