Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Obscure II

Obscure II

Sorti sur PC et PS2 en septembre 2007, Obscure II se réinvite sur Wii. Le joueur retrouve l’ambiance "teenager" que nos amis outre-Atlantique aiment tant, sur un campus de fac. Mais voilà, le campus va basculer dans le cauchemar à cause d’une plante pour le moins étrange.
Dans le premier Obscure, c’est un lycée qui a sombré dans l’horreur. Quelques étudiants ont survécu à ce cauchemar et se pensaient tirés d’affaire. Mais la plante maléfique que les joueurs connaissent n’est pas morte. Comme un chewing-gum qui colle au pied, la voici débarquée sur le nouveau campus de nos amis. C’est boulet…

Glauque, mais "cheap"

Couloirs de la fac, installations diverses du campus et des environs, le jeu exploite un environnement souvent austère. Il abuse d’ailleurs sur les teintes grises rendant le jeu terne et parfois même trop clair. Tout débute avec des cauchemars que nos héros font en sniffant cette joyeuse plante découverte par hasard. C’est comme ça le jeune, ça sniffe. Mais très vite, une soirée tourne au bain de sang, des mutants apparaissent, et c’est l’horreur absolue. A vous de prendre le contrôle d’un binôme d’étudiants (parmi six disponibles). Chacun dispose de ses capacités et ne pas avoir le bon dans son groupe obligera à revenir en arrière pour le chercher.
Pirater des verrous électroniques, déplacer des objets lourds, escalader : votre binôme doit lutter pour sa survie. Obscure se base sur des couloirs si ternes et des effets tellement "cheaps" que franchement le trouillomètre reste bloqué. Au contraire, c’est presque une envie de rire qui monte.
Immersion… ou pas

L’ambiance fait également défaut avec des niveaux pas toujours très réussis, avec un couloir de progression souvent trop étroit. La caméra maladroite empêche de se plonger au cœur du jeu, faisant même avancer en aveugle puisque tournée en arrière par moments. Elle devient catastrophique en combat où les commandes de pointage à la Wiimote, en particulier pour tirer avec une arme, se révèlent mal fichues. La gestion du second membre du binôme est sans surprise et n’a pas évoluée depuis le premier jeu. Comprendre que votre assistant ne brille pas. Heureusement, n’importe quand un second joueur peut en prendre le contrôle et ainsi vous assister.Autre point qui ternit l’ambiance : la qualité des dialogues.
Entre commentaires d’ados à moitié abrutis à la limite de la caricature et doublages français douteux, on ne se sent pas vraiment menacé. Alors que des cadavres sanglants parsèment le sol, on a le droit à un peu motivé et gnangnan : "J’aimerais sortir d’ici" ou "Oh je vais vomir."
Comme le premier ?

Si le premier épisode d’Obscure a soufflé un vent de fraîcheur sur le genre, ce second opus semble caler. Il reprend la formule mais manque d’imagination. L’utilisation de la lumière contre les monstres est sous-exploitée. Impossible de soigner un ami tombé au combat : si l’un des deux personnages chute, c’est fini.

Le soft se parcourt sans être désagréable, mais on lui préfèrera nettement son prédécesseur. D’autant que, techniquement, il parait plus beau et plus réussi que ce second opus.

Test réalisé par Arnaud Papeguay.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs à partir de 16 ans
- Aux joueurs qui veulent avoir peur, mais pas trop
- Aux novices du genre "survival horror" ?
- A ceux qui aiment l’ambiance ados nourris à la pizza, à la bière et aux blagues moisies


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Obscure sur la précédente génération de console.
- Resident Evil 4