Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Ninja Gaiden

Ninja Gaiden

Ninja Gaiden, les vieux de la vieille s’en souviennent encore. Le titre est aujourd’hui de retour et remis au goût du jour. Séance de découpage au katana et mise de baffes par paquets de 20, voici un soft défoulant à défaut d’être psychologique. On branche son pad, et c’est parti !
Techniquement, Tecmo a fait fort. Ressortir un vieux hit et en faire un titre réussi une fois remixé, ça n’arrive pas tout le temps. A défaut d’être follement original, le jeu décoiffe. Aucune originalité ? Disons que le scénario tient en quelques mots : la famille de Ryu Hayabusa (vous) protège de génération en génération une épée maléfique. Vous-même possédez son alter ego "pour les gentils". Mais voilà, le village de votre famille est mis à feu et à sang et l’épée volée. Vengeance ! Les baffes vont pleuvoir.

Tuer, mais avec style

Ninja Gaiden fait partie de ces titres 100 % bourrins avec 10 morts à la seconde, mais dans lesquels on extermine avec panache. Courir le long du mur pour mieux retomber dans le dos de l’adversaire, faire des bonds de folie d’une paroi à l’autre, avoir recours à des forces magiques :
bref, Ninja Gaiden, c’est le "tuer avec classe, élégance et style". Ces petites acrobaties et autres combos se réalisent avec une aisance déconcertante. Le tout possède un potentiel d’éclate incomparable. Ca baffe à une vitesse de folie, la lame du katana tournoie dans les airs avec des effets spéciaux excellents. Du tout bon.
Les deux points qui fâchent

Cet aspect bien jubilatoire est en revanche terni par deux choses. La caméra, tout d’abord. Elle ne suit pas parfaitement bien l’action. Et bien qu’il soit possible de la recentrer en pressant un bouton, elle est bien trop souvent complètement dans le vent. Du coup, on voit mal ce qui se passe, on s’énerve, et on se fait frapper bêtement par l’ennemi hors du champ. Crispant. L’autre point, typique à notre version locale, c’est le passage par la case censure. Si l’hémoglobine gicle bien par hectolitres, les têtes ne volent plus. Qu’on m’explique pourquoi supprimer ce point quand on laisse pourtant les ennemis périr dans des flaques rougeâtres…

Un jeu "simple"

Ninja Gaiden repose sur un principe guère compliqué : avancer en tailladant. En cours de route, vous apprendrez de nouveaux combos, des sorts, pourrez améliorer vos armes et vous en procurez d’autres, etc. Tout ça pour mieux découper. Ajoutons les traditionnels items restaurant points de vie, points de magie, etc. Les énigmes à résoudre sont plutôt faciles et même dans les vastes niveaux le titre est assez directif puisque les passages ne se débloqueront que peu à peu. Simple, les ennemis le sont moins. Ils se comportent bien et leur dangerosité croit rapidement mais régulièrement. Ils s’avèrent cependant parfois trop peu différents, mais ce n’est guère gênant tant l’action nous envoûte.
Par contre, les boss sont de vrais mutants. Avec eux, vous allez en baver. Peut-être trop même... On a légèrement l’impression qu’ils servent à prolonger artificiellement le jeu. Et concernant le jeu en Live, nos tentatives de connexion se sont révélées infructueuses : ça n’a visiblement pas démarré...
Pour les fans du coupe-choux

Ninja Gaiden n’est pas exempt de défauts, comme nous l’avons dit, cependant le titre se révèle très accrocheur grâce à l’intensité de l’action et aux graphismes somptueux. Un jeu de qualité pour les fanas de massacre au katana et de combos de l’espace. Si vous faites partie de cette catégorie, vous ne serez pas déçu.

Test réalisé par Arnaud Papeguay.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- A ceux qui aiment tout découper au katana
- Aux ninjas du dimanche
- A ceux qui veulent apprendre à marcher sur les murs
- Aux grands fans d’action qui décoiffe


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Legacy of Kain : Defiance
- Le Seigneur des Anneaux : le retour du roi