Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

NiGHTS : Journey of Dreams

NiGHTS : Journey of Dreams

Renaissance de NiGHTS : Into Dreams, un jeu culte de la mythique Saturn, NiGHTS : Journey of Dreams tente de séduire la communauté Wii avec son ambiance onirique et son gameplay décalé.
Objet d'un véritable culte, NiGHTS est un jeu indéfinissable issu d’une époque révolue. NiGHTS n’est pas vraiment un jeu de plates-formes, bien qu’on l’assimile souvent au genre par commodité. Si on devait à tout prix le cataloguer, on pourrait dire qu’il est une variation sur le thème du jeu de course.

Le monde des rêves

En effet, l’essentiel du jeu consistant à virevolter sur différents circuits aériens en franchissant des portes d’anneaux et en récoltant des sphères, il est aisé d’y voir une ressemblance. En réalité, NiGHTS est un jeu unique qui se vit comme un rêve éveillé plein de poésie, une expérience sensorielle bien plus qu’un jeu vidéo standard obéissant à des codes bien balisés.
NiGHTS nous raconte l’histoire de deux enfants, Will et Helen, transportés au Pays des Rêves dans le monde de Nightopia. Si les choses apparaissent idylliques au départ, très vite nos deux jeunes héros vont s’apercevoir que tous les rêves ne sont pas forcément plaisants.
Le vil et ténébreux Wizeman ne désire rien d’autre que d’éteindre toutes les lumières de Nightopia et plonger ce monde dans un cauchemar éternel.

Mais c’est Peter Pan !

Pas très éloigné du mythe de Peter Pan, le scénario de NiGHTS fait démarrer nos deux héros à la porte des rêves, un hub qui permet de relier les différents mondes du jeu. Chacun d’eux accueillant plusieurs types d’objectifs et différents en fonction du héros choisi. Au début de chaque séquence, Will ou Helen "dualisent" ainsi avec NiGHTS pour s’incarner en lui avant de remplir les conditions nécessaires pour franchir chaque niveau. Il faudra souvent voler dans les airs pour poursuivre des créatures à la solde de Wizeman, libérer des nightopians, combattre des boss sur aires ressemblant à de gigantesques flippers géants, ou encore voir Nights se transformer en bateau, en scooter des neiges ou en wagonnet de montagnes russes. Les épreuves sont suffisamment variées pour maintenir un certain rythme et, à la manière des jeux de courses, peuvent être facilement retentées pour améliorer le score.

NiGHTS à la Wiimote

Pour l’épisode original sur Saturn, Sega avait introduit une manette analogique spécifique pour jouer à NiGHTS (qui a d’ailleurs servi par la suite de modèle au pad Dreamcast). Cet opus Wii se dirige donc naturellement avec le couple Wiimote/Nunchuk (il est d’ailleurs également possible d’y jouer avec la manette classique ou bien GameCube). Si le plaisir de faire des loopings et diverses autres acrobaties aériennes avec le petit lutin violet répond présent, d’autant plus que les environnements sont plus vastes que sur Saturn, on peut regretter que le jeu n’utilise pas pleinement les possibilités de la Wiimote. On se sert essentiellement du bouton A et du stick analogique et jamais des fonctions gyroscopiques de la Wiimote.
Le jeu n’est pourtant pas toujours facile à contrôler et nécessite un temps d’adaptation. Les mouvements tournoyants de Nights possèdent une inertie qui nécessite d’anticiper légèrement les actions à accomplir pour ne pas rater un bonus ou un sbire de Wizeman.
NiGHTS : Journey of Dreams s’adresse prioritairement aux nostalgiques de Sega et de leur philosophie très particulière en matière de jeux vidéo, ou encore aux joueurs curieux de découvrir des choses différentes et décalées. Les autres trouveront sans doute le jeu trop spécifique avec un concept étrange et mal défini et doté de surcroît d’une réalisation datée. Il n’en reste pas moins que le jeu possède un charme fou, une "patte" unique et mérite qu’on lui donne une vraie chance.

Test réalisé par Emmanuel Touchais.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux plus de 7 ans
- Aux amoureux de SEGA
- Aux fans du premier opus
- A ceux qui aiment les shoot 2D


Vous aimerez si vous avez aimé :
- NiGHTS : Into Dreams sur Saturn