Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Naruto Shippuden : Dragon Blade Chronicles

Naruto Shippuden : Dragon Blade Chronicles

L’exploitation de la licence Naruto a permis à quelques excellents titres de voir le jour mais a aussi donné naissance à de nombreux ratés. Malheureusement, ce Dragon Blade Chronicles se classe très clairement dans la seconde catégorie.
Avec ce nouveau titre Naruto sur Wii, les développeurs de Takara Tomy ont voulu sortir des sentiers battus et proposer aux fans un titre qui sorte de la trame scénaristique du manga. Une bonne idée sur le papier, car l’originalité des dernières productions mettant en scène le ninja blondinet était proche de zéro. C’est donc au travers d’un beat’em et non d’un jeu de combat que l’on retrouve Naruto et Sasuke, qui vont devoir explorer des donjons, des grottes et autres cavernes mystérieuses en lattant tous les monstres qui se présenteront face à eux. Leur but ultime étant de terrasser des dragons élémentaires baptisés Genryu, afin de mettre fin à la menace qui pèse sur le village de Konoha. Si le scénario peut paraître sympathique, Naruto Shippuden Dragon Blade Chronicles cumule tellement de défauts que même les fans les plus hardcore du manga risquent d’en être dégoûtés après avoir joué à l’une des adaptations vidéo-ludiques les plus ratées de l’histoire de Naruto. Explications.

Le dragon n’est pas ton ami
Dans la pratique, le jeu propose une alternance de phases de plateforme et d’exploration où il faut défoncer tout ce qui présente à l’écran à coups de combos et d’attaques spéciales jusqu’à parvenir au dragon qui sert de boss, et de lui exploser la tronche à son tour. Et ça recommence au dragon suivant, jusqu’à la fin du jeu. Le titre est d’une linéarité digne d’un jeu Master System et le level design semble avoir été pensé à la même époque. On se contente de répéter les mêmes techniques inlassablement entre des enchaînements de cinématiques ratées et sans intérêt : on a presque le sentiment parfois de participer à un film interactif plutôt que d’être en train de jouer. Remarque, la Wiimote se montre tellement imprécise qu’on passe son temps à taper dans le vent, et la passivité globale de l’aventure est peut-être un mal pour un bien. L’aspect sympathique de ce nouveau Naruto, c’est de pouvoir alterner entre Naruto justement et son compère Sasuke. Problème : on refait quasiment la même chose avec l’un et l’autre, pour un maximum de répétitivité. Même les combats contre les boss sont tout sauf passionnants : chaque dragon représente un élément et a donc forcément un point faible évident, qui une fois découvert vous amène à plier le combat en deux temps trois mouvements. On regrette aussi que l’amélioration des compétences (via des parchemins bien en évidence au milieu des niveaux) ne soit pas mieux utilisée. Bref, un raté complet !

Un Naruto des mauvais jours

Oui j’insiste, cet énième titre Naruto est raté et la blague continue quand on s’attaque aux autres secteurs du jeu : les graphismes sont moches (même pour la Wii), les textures des décors ont 15 ans d’âge, l’animation rame dès qu’il y a plus de quatre monstres (toujours les mêmes) à l’écran et la durée de vie de l’aventure ne dépasse pas les 4-5 heures grand max (si vous n’avez pas logiquement abandonné avant cela). Ah j’oubliais presque : le mode Versus à deux joueurs se limite à des affrontements Naruto vs. Sasuke ou Sasuke vs. Naruto… et c’est tout ! Bref, peu de choses peuvent sauver ce Naruto Shippuden Dragon Blade Chronicles de la noyade, car rien ne mérite le détour. Il existe tellement de bien meilleurs titres exploitant le manga que vous feriez bien d’éviter celui-ci comme la peste.

Test réalisé par Romain Mabil.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs de 12 ans et plus
- Aux amoureux du manga qui cherchent une histoire qui ne suive pas forcément la trame scénaristique du manga. Mais même pour eux, on ne peut pas le conseiller !

Vous aimerez ce jeu si vous avez aimé :
- Naruto Shippuden Clash of Ninja Revolution III, à préférer.
- Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm 2 si vous possédez une autre console.