Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

My Baby Girl

My Baby Girl

Ah les joies de la maternité ! Le fruit de vos entrailles à qui il faut tout apprendre, porter dans sa croissance jusqu’à l’épanouissement. C’est beau non ? Et en plus, maintenant on peut le faire de manière virtuelle avec My Baby Girl. Et les couches virtuelles, c’est moins sale…
Des générations entières de petites filles ont joué à la poupée. Imaginant un bébé à la place de ce petit mannequin rigide. My Baby Girl met un peu d’interactivité dans tout cela en proposant d’éduquer et de pouponner un bébé de sa naissance à son quatorzième mois.

Interagir avec son petit

La seule différence entre My Baby Girl et My Baby Boy est qu’ici votre premier enfant est obligatoirement une fille.
Le sexe opposé se déverrouillant une fois votre aventure parentale conduite à son terme. My Baby Girl reprend en partie ce que d’autres développeurs ont fait avec des animaux de compagnie (Nintendogs, Catz, etc.). Non pas que je me permette de comparer un enfant à une bestiole, mais toute simplement car le soft met à contribution l’écran tactile pour "toucher" bébé, lui tendre des objets, et le microphone pour lui parler. Le jeu réagit à vos intonations de voix. L’écran tactile manque cependant de précision pour des actions comme faire saisir votre doigt virtuel à bébé ou lui faire des chatouilles. Les zones de contacts demeurant peu précises.
Chaque chose en son temps

Chaque mois, bébé dispose de trois jauges à faire progresser. Une d’éveil, que l’on retrouve tous les mois, et deux autres liées à deux types d’actions à apprendre à bébé. Le mois suivant arrive quand les jauges ont atteint leur maximum. Plus celle d’éveil progresse, en accomplissant des actions, plus les autres monteront aisément. Pour doper l’éveil, rien de tel que le tapis de jeu et son portique ou encore des promenades. Celles-ci se révélant laborieuses puisque le joueur doit faire tourner la roue de la poussette au stylet, toujours sur le même itinéraire, et ce en s’arrêtant sur les zones qui plaisent à bébé et en accélérant lorsque autre chose l’effraye.

Ramper, marcher à quatre pattes, suivre un hochet du regard, répondre à votre voix, puis les premiers pas : à chaque âge bébé dispose de tâches à remplir. Hélas faire monter les jauges en enchaînant les exercices s’avère à la fois peu crédible, mais aussi répétitif et peu captivant si l’on joue longtemps. Avec certaines consignes à suivre pas très claires. D’autant qu’on se retrouve à monologuer devant sa console puisque pousser votre fille en l’encourageant se montre plus efficace que sans rien dire. Du coup le soft fait consommer beaucoup de salive.

Les petits à-côtés

Cet apprentissage est rythmé par les bains, les repas (au biberon puis à la cuillère) et le nettoyage du petit popotin.
Bébé est sympa en plus, il ne crie que s’il a une bonne raison. Vous pourrez également le prendre en photo pour obtenir des cadeaux auprès de sa mamie ou des crédits à la boutique d’habillement. De quoi acheter une garde robe entière à la petite. En plus, les vêtements s’avèrent magiques : ils grandissent avec elle ! Clairement destiné à un public de jeunes filles. My Baby Girl offre une alternative interactive à l’éternelle poupée. Une interactivité qui a cependant quelques limites et se base sur un gameplay un peu trop répétitif pour captiver un public plus âgé. Mais le titre demeure efficace.

Bébé est vraiment trognon et craquant, ses gazouillis laissent échapper des sourires et on a qu’une envie : l’embrasser et le serrer. Avec toujours une petite fierté quand il arrive à réaliser des exercices de plus en plus compliqués.

Test réalisé par Arnaud Papeguay.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs à partir de 3 ans
- Aux jeunes filles qui jouent à la poupée
- A ceux qui craquent devant des bébés


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Léa Passion Bébés