Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

MX Rider

MX Rider

Le motocross, MX pour ceux qui sont branchés, entre dans la catégorie des sports mécaniques en vogue sur console. Aujourd'hui, c'est Infogrames qui s'y colle avec MX Rider.
Alors que MX 2002 propose une approche simulation prononcée, MX Rider compose davantage sur le registre de l'arcade, avec plus ou moins de réussite. On doit déjà à Paradigm Entertainment, les développeurs, des titres comme Pilot Wings 64 ou la série des F1 World Grand Prix, donc ce ne sont pas les premiers venus.

58 pilotes sous licence FIM

Et cela se ressent sur la présentation générale du soft. Droits d'utilisation de la licence MX de la FIM, 4 modes de jeu, un multijoueurs à 2 sur écran splitté, plus de 20 circuits de motocross/supercross et 6 arènes de Freestyle, MX Rider possède un contenu solide garant d'une durée de vie intéressante. Une course simple vous permettra de pendre part à des événements ponctuels sur les circuits que vous aurez débloqués, alors que vous devrez relever un maximum de défis en mode challenge.
En bon rider que vous êtes, vous souhaiterez certainement vous engager dans un championnat complet, avec évolution de carrière, et vous retiendrez peut-être l'attention des meilleures teams si vous obtenez de bons résultats. Mais MX Rider ne s'arrête pas là. Il est l'un des rares titres du genre à proposer un terrain pseudo "dynamique".
MX Rider, le premier jeu de motos tamponneuses

Plus concrètement, cela ne veut pas dire que le tracé de la piste va se déformer au fur et à mesure du passage des motos (espérons qu'un jour on y arrivera), mais on dégage des gerbes de boue lorsque l'on passe dans les énormes flaques d'eau qui jonchent les circuits. Le pilote se retrouve alors joliment moucheté... un subtil détail graphique, même s'il n'apporte pas grand-chose au jeu en lui-même. Car on aurait préféré un gameplay plus réussi, en fait. Si l'I.A. des adversaires est un peu bourrine, c'est la gestion des collisions qui frôle le totalement absurde. On rebondit allégrement sur les autres pilotes, on tape dans les bottes de paille en repartant aussi sec en sens inverse, sans parler de ces murs invisibles, sorte de force impalpable (et obscure) qui nous empêche de sortir de la piste. Le comportement de la moto laisse la part belle à l'arcade.

Une gestion approximative du "hors piste"

Si cette fonction peut être désactivée, on regrette encore une fois le travail approximatif des développeurs concernant les sorties de piste. Ce n'est pas pris en compte de manière réaliste par le moteur de jeu, et la grosse gamelle reste toujours l'issue inéluctable de nos virées hors piste.
Mais vous l'aurez déjà compris, MX Rider est un jeu facile d'accès avant tout, et il mise plus sur la fluidité irréprochable de son animation (en caméra casque, ça va vraiment vite !) et le côté "too much" de son mode freestyle... ou comment apprendre à voler en moto. Les figures les plus incroyables sont réalisables, dans des arènes taille XXL.
Et bien entendu, il est possible de sauvegarder ses meilleurs moments sur memory card. Graphiquement acceptable, politiquement audible, MX Rider est l'alternative fun et pas du tout simul' de MX 2002.

Test réalisé par Frédéric Pam.

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- Aux fans de motocross
- A ceux qui préfèrent l'arcade à la simulation
- A ceux qui veulent un jeu à la prise en main facile


Vous aimerez si vous avez aimé :
- MX 2002 featuring Ricky Carmichael