Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

MotoGP 13

MotoGP 13

Toi, tu sors ! Ejecté par Capcom de la série MotoGP en 2008, Milestone reprend les commandes avec cette édition 2013 et ce ne sont pas les fans qui s’en plaindront.
Comme on peut s’en douter, le retour de Milestone sur la licence officielle MotoGP signe la disparition de sa série SBK. Les fans de courses sur deux roues n’ont désormais plus qu’une seule option : MotoGP 2013. La bonne nouvelle, c’est qu’il s’agit sans doute du meilleur titre du genre existant à ce jour. Cela tient en grande partie à la qualité du moteur physique et aux fantastiques sensations de conduite qu’il peut procurer. On se prend rapidement à "trajecter" comme un malade les enchainements de virages, à flirter avec les limites d’adhérence des pneus, à lutter pour conserver le contrôle de ces monstres prêts à nous désarçonner lorsque l’on remet violemment les gaz en sortie de courbe... De quoi pardonner la gestion un peu permissive du revêtement herbeux. Cela tient aussi à une prise en main fédératrice qui, par le truchement de diverses assistances à désactiver, permet de s’amuser que l’on soit un débutant ou un vétéran chevronné. Et ce souci d’accessibilité se retrouve aussi coté mécanique avec la possibilité d’ajuster dans le détail freins, suspensions et compagnie, ou d’expliquer à un assistant ce que l’on souhaite (aller plus vite, changer plus facilement de direction) pour qu’il effectue les réglages idoines.Il ne mord pas

Bien sûr, le contenu s’avère complet avec les 18 circuits officiels ainsi que tous les pilotes de la saison. Le mode carrière permet de lentement gravir les échelons en passant par les catégories Moto3 et Moto2 avant d’accéder aux GP. Le problème, c’est que le jeu reste bien gentiment dans les limites de la licence, qu’il ne tente pas comme Forza ou Gran Turismo d’offrir d’autres circuits, plus originaux, plus flatteurs pour la rétine. Peut-être parce que le moteur graphique, bien que correct au niveau des modélisations de moto, peine parfois sur l’affichage des circuits et se contente d’effets assez basiques (typiquement sous la pluie). Qu’importe, le plaisir est là et cela reste l’essentiel.

Test réalisé par Frédéric Dufresne.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs de plus de 7 ans.
- Aux amateurs de simul’.
- A ceux qui veulent essayer un jeu de course de moto pour la première.

Vous aimerez si vous avez aimé :
- SBK Generation
- SBK 2011