Le projet micromania-zing . découvrir !
Suivez-nous
Menu

Metal Gear Solid : Snake Eater 3D

Metal Gear Solid : Snake Eater 3D

Si la PSP avait profité d’aventures de Solid Snake taillées sur mesure, la 3DS bénéficie d’un traitement différent. Les fans de la portable de Nintendo retrouvent une version de Snake Eater directement tirée de la PS2.
Sorti chez nous en mars 2005, Metal Gear Solid 3 : Snake Eater a eu son petit effet sur PS2. Il faut dire que le titre mêlait habilement infiltration, système de survie très poussé, mise en scène soutenue par de longues cinématiques et ennemis charismatiques. Nous ne saurions que trop vous recommander de lire le test original, car cet opus 3DS se présente comme une conversion, en tout point, de la version PS2. Le fan retrouve donc des fonctionnalités à l’identique, de même pour la réalisation graphique. Pas d’amélioration sur ce point, si ce n’est que les couleurs se révèlent moins baveuses que sur la vénérable console de Sony.

Gadgets plus ou moins réussis
Cette version 3DS se joue essentiellement aux boutons R et L (viser, tirer, faire diversion en tapotant un mur) et c’est la croix directionnelle qui permet de se mettre accroupi, de ramper ou de changer d’arme/objet équipé. Les boutons X, Y, A et B font office de second stick analogique. Evidemment, la précision n’est pas franchement au rendez-vous. Pour sauver les joueurs exigeants, Snake Eater 3D est compatible avec le Pad circulaire Pro qui, connecté à votre 3DS, offre un véritable second stick analogique. L’inventaire et l’ensemble de votre équipement de survie se gèrent via l’interface tactile. Toutefois, l’ensemble se révèle peu flexible et pas forcément aisé à prendre en main. Le recours systématique à la double sélection (toucher l’icône une première fois, puis seconde pression pour valider) rend rapidement la navigation à la croix et au bouton plus efficace. Un dernier mot concernant la 3D. Celle-ci n’apporte pas grand-chose et finit même par devenir pénalisante. Dans les hautes herbes, quand le joueur est à plat ventre, elle gêne la vision. Quand vous vous débattez avec une caméra toujours aussi casse-pied que dans le jeu original, le moindre arbre s’intercalant entre vous et le personnage vous saute aux yeux et complique encore plus vos déplacements. Ce n’est donc pas pour ses fonctionnalités gadgets ajoutées spécialement pour la 3DS que le jeu séduira. Non, son intérêt réside plutôt dans le fait qu’il s’agit d’une copie fidèle à l’original, avec tout son contenu, ses cinématiques et ses dialogues. A réserver aux fans, où à ceux qui auraient loupé la sortie du jeu sur PS2.

Test réalisé par Arnaud Papeguay.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs à partir de 18 ans.
- Aux fans inconditionnels de la série.
- Ou à ceux qui n’auraient pas encore joué à un MGS ?
- Aux joueurs qui aiment les jeux qui parlent, qui parlent… qui parlent…

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Metal Gear Solid 3 : Snake Eater l’original, sur PS2.