Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Mercenaries

Mercenaries

Tuer pour de l’argent, c’est votre truc ? Quand un pays sombre dans le chaos, être mercenaire ça rapporte gros. Direction la Corée du Nord pour un petit nettoyage par le vide sous le signe du roi dollar.
La Corée du Nord est passée entre les mains d’un dirigeant fou furieux qui ne tarde pas à plonger la région dans le chaos sous la menace d’armes nucléaires. Immédiatement, tout le monde se jette sur la Corée pour son profit : la mafia russe pour faire de l’argent, la Chine qui cherche à annexer purement et simplement la région, les Alliés venus défendre le Sud ainsi que la Corée du Sud qui compte bien réunifier le pays. Et vous, vous atterrissez là-dedans en tant que mercenaire avec pour but de ramasser le plus d’argent possible en retrouvant les 52 personnalités (formant un jeu de cartes) traquées par les Alliés.

Liberté d’action

Après quelques missions et contrats obligatoires pour vous faire saisir les subtilités de base (usage du PDA où se regroupent vos renseignements, aperçu du terrain, utilisation des commandes), vous avez carte blanche. A vous de choisir pour qui vous allez travailler, sachant que tirer sur les Alliés ou les civils vous coûtera de l’argent, car la chose est peu médiatique. Chaque faction a ses petits bonus à vous donner, ses renseignements et tout un tas de choses qui pourront vous être utiles comme du matériel. Vous êtes libre d’accepter de les aider ou de passer des heures en quête d’une des 52 cartes sur laquelle vous possédez des infos.
A vous aussi de choisir la manière de résoudre les contrats : discrètement ou en plombant tout ce qui bouge. Le mercenaire choisi parmi les 3 disponibles (plus 2 en bonus) pourra influencer ce choix puisque chacun a ses caractéristiques (mais elles ne sautent pas aux yeux).
GTA : Pyongyang

Le tout se déroule sur une grande carte sans temps de chargement. On y trouve des missions bonus et la possibilité de piquer un véhicule façon GTA. Le vol d’engins sera aussi un moyen de vous cacher pourvu que vous restiez discret et ne croisiez pas un officier. Dans le registre des engins pilotables, c’est la folie : voitures, chars, transports de troupes, hélicoptères, etc. Trouvez un canon ou une mitrailleuse et vous pourrez jouer avec. Encore plus subtile, grâce à votre PDA et à l’argent emmagasiné, vous pourrez demander un largage de matériel, des tirs d’artillerie ou carrément un raid aérien. De quoi bien nettoyer d’éventuels foyers de résistance ou dégager une zone. D’autant que tout est destructible ! Revers de la médaille de ce côté un peu GTA : on n’a pas trop l’impression d’être dans une guerre massive mais plutôt dans une situation d’émeute urbaine ou de guerre des gangs.

Immersion

Globalement, l’immersion est plutôt réussie même si quelques petits détails viennent troubler le joueur exigeant. Tout d’abord l’IA n’est pas toujours très maligne. Par ailleurs, le contrôle des véhicules, très simplifié, ne propose pas de défi. Enfin, il s’avère particulièrement étonnant de voir un char percuter une haie d’arbustes comme si c’était un mur en béton, descendre un flanc de colline à 90° sans tomber…
Apercevoir une voiture lancée à pleine vitesse incapable d’arracher une clôture laisse aussi perplexe. Et tout cela se révèle vite… ennuyeux. Les véhicules se déforment également en cas d’accident ou de tir, mais de manière peu convaincante. Dommage.
Ceci mis à part, Mercenaries se présente comme un jeu agréable dont la liberté d’action procure beaucoup de plaisir.

Test réalisé par Arnaud Papeguay

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- A ceux qui veulent devenir riches en flinguant
- Aux joueurs sans scrupules qui aiment trahir
- Aux fans de la liberté totale de mouvement


Vous aimerez si vous avez aimé :
- GTA : San Andreas
- Killzone
- Hitman : Contracts