Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Lumines

Lumines

Quand le créateur de Rez et Space Channel 5 s’essaie aux jeux de réflexion sur portable, ça donne Lumines. La PSP s’apprête à bouger vos méninges en rythme.
Si je vous dis : Tetsuya Mizuguchi. Pris hors contexte, ce nom ne doit pas vous interpeller plus que cela. Mais lorsque l’on cite Rez et Space Channel 5, on commence à entendre de-ci de-là "ah c’est lui qui a fait ça !" ou "original comme concept". En effet, le monsieur est très axé sur la musique et s’efforce de proposer des titres qui sortent un peu des carcans établis.

Que la lumière soit...

Lumines s’inspire de l’illustre Tetris et propose une vision nouvelle génération du comment imbriquer des figures géométriques les unes sur les autres. L’exercice consiste ici à assembler des carrés ou des rectangles de même couleur à l’aide de briques multicolores que l’on peut faire pivoter sur elles-mêmes. Plus on enchaîne les combinaisons plus le défilement s’accélère et le temps de réflexion se réduit. Et le joueur doit faire en sorte d’éliminer un maximum de briques à la fois s’il veut marquer beaucoup de points.

A ce casse-tête vient s’ajouter la variation de skins (comprendre designs des niveaux) auxquelles sont associés des thèmes musicaux particuliers. Plus d’une vingtaine s’offre à vous. Lumines affiche un environnement musicalement coloré et une ambiance résolument orientée discothèque.
Et la lumière fut !

En solo, on retrouve modes contre-la-montre, défi, puzzle et simple skin. Mais si vous disposez d’un partenaire, vous pouvez alors vous lancer dans des face-à-face très speed en connexion sans fil et qui mettront à mal vos neurones. Et quand bien même vous seriez un solitaire, l’intelligence artificielle place la barre assez haut. En duel, dites-vous bien que plus vous descendez de briques, plus votre adversaire en récupère. Devenez plus vicieux que lui ! Soyons bien d’accord, Lumines est original avant d’être novateur.
Faire occuper à la musique une position centrale ravira les mélomanes, mais les fans de puzzle game classiques risquent d’être déroutés et de rejeter la surcharge de couleurs et d’effets visuels affichés à l’écran.

Test réalisé par Frédéric Pam.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- A ceux qui aiment réfléchir.
- A ceux qui écoutent de la musique techno.
- Aux fans de Tetsuya Mizuguchi.


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Mercury