Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Lost Planet : Extreme Condition

Lost Planet : Extreme Condition

Loin de nous l’idée de faire de l’ombre à nos brillants services de météorologie, mais alors que l’hiver se fait timide, apprêtez-vous à atteindre le zéro absolu avec Lost Planet. La Xbox 360 dans ses conditions de jeu les plus extrêmes !
Un vent glacial souffle sur la Xbox 360 alors que Lost Planet fait ses débuts sur nos petits écrans. Capcom, qui nous a déjà gratifié d’un Dead Rising surprenant à maintes reprises, est parti pour placer la barre encore plus haut sur la console de Microsoft. Allez, on enfile son équipement thermogène et à l’assaut du Grand Nord !

Wayne, le disparu

L’action de Lost Planet se déroule sur une planète éloignée et hostile, aussi bien par sa faune, sa flore, que ses conditions climatiques. Imaginez la Terre plongée en pleine ère glaciaire et vous aurez une idée de l’environnement dans lequel va évoluer le héros, Wayne. Recueilli par de "gentils" pirates des neiges suite à une terrible attaque des Akrid, une espèce "insectoïde" destructrice, il va partir en croisade afin de venger la mort de son père. Si ses souvenirs ne sont composés que de bribes éparses, notre avatar dispose étrangement d’affinités de résistance au froid extrême.
Un système de régénération greffé à son bras permet de récupérer sur la dépouille des victimes des cellules d’énergie thermique. Carburant essentiel à la survie dans ce milieu climatique agressif.
Zéro absolu

L’ensemble des décors de Lost Planet étonne. On a vraiment le sentiment de se retrouver perdu au beau milieu de nulle part, des reliefs enneigés s’étendant à perte de vue. Afin de franchir les obstacles plus facilement, Wayne est équipé d’un grappin lui permettant d’escalader les à-pics, de gravir les constructions délabrées, tel un alpiniste émérite. Ce grappin lui sert également pour se coller, tel un morpion enragé, aux gigantesques créatures qu’il rencontre afin de leur porter le coup fatal. Mais c’est avant tout un pilote doublé d’un soldat hors pair. Wayne aura en effet la possibilité d’utiliser un arsenal prodigieux et dévastateur, portant parfois des armes faisant deux fois sa taille, sans oublier les "Vita-robots", sortent d’armures robotisées comme on peut les voir dans Chromehounds, le film Aliens ou la trilogie de Matrix. Ces robots sont ultra armés et extrêmement létaux en combat.

Gare aux avalanches !

De la puissance de feu il en faut au regard des monstres que vous allez affronter, et dont la taille s’établit parfois en dizaines de mètres de haut. L’échelle des grandeurs est hallucinante, l’un des points forts de Lost Planet. Si vous trouviez certains boss de Devil May Cry effrayants par leurs proportions, autant vous préparez psychologiquement. Lost Planet fait dans la démesure ! Comptez plus d’une dizaine de missions haletantes pour la campagne solo, l’occasion de prendre part à des combats retors, où l’équilibre entre la jauge de vie et les ressources thermiques n’est pas évident à gérer. A noter une difficulté qui ne conviendra pas aux débutants.
Par ailleurs, le multijoueur propose à seize participants de s’affronter en ligne sur des modes tels Elimination, Elimination en équipe, Capture de Postes ou encore Fugitif.
Ce mode mélange habilement les combats à pieds et en robots et affiche une architecture des niveaux bien pensée. Lost Planet : Extreme Condition, à l’image d’un Gears of War , marque de son empreinte la deuxième génération de jeux sur Xbox 360.

Test réalisé par Frédéric Pam.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs de 16 ans et plus
- Aux fans du film Starship Troopers
- A ceux qui ne sont pas allés aux sports d’hiver
- Aux écolos militant contre le réchauffement de la planète


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Gears of War
- La série des Devil May Cry sur autres supports
- Chromehounds