Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Lost in Blue : Shipwrecked

Lost in Blue : Shipwrecked

Après avoir échoué sur DS, Lost in Blue fait naufrage sur Wii. D’abord adulée sur la console portable, puis décriée, la série n’a pas su éviter tous les écueils en abordant la Wii.
Un adolescent, suite à une catastrophe, se retrouve naufragé sur une île déserte, et doit organiser sa survie avec les moyens que lui offre une nature par toujours très tendre. Très vite, il rencontre un autre personnage dont il faut s’occuper, et qui lui sert plus de boulet qu’autre chose. Conditions météorologiques difficiles, bêtes sauvages, manque de nourriture et maladies, l’exploration et la découverte de cette nouvelle terre d’accueil n’est pas une partie de plaisir. Le but est simple : tenir jusqu’à l’arrivée des secours. Sur le papier le concept est béton, dans les faits, ce n’est pas si simple, car les réglages du jeu sont parfois surprenants, comme la difficulté décourageante et peu justifiée des ennuyeuses premières heures. Et pourtant, il serait dommage de se priver de Shipwrecked, car l’histoire, finalement attachante, recèle quelques rebondissements qui méritent d’être vécus.Le plus dur, c’est le début…

La santé de vos personnages dépend de trois critères, la soif, la faim et la fatigue, qui fondent comme neige au soleil. Au début, vous passez donc le plus clair de votre temps à jouer à la nounou plutôt que de découvrir le site sur lequel vous vous êtes échoué. Vous faites et refaites les mêmes choses pour ne pratiquement pas progresser. L’idée, bien sûr, et d’aborder le naufrage sous la forme la plus réaliste possible : la survie c’est dur, surtout lorsque l’on est un ado. Peut-être, sauf que le réalisme, lorsque qu’un tronc d’arbre loge dans la poche d’un môme, et qu’en plus il occupe la même place qu’une plume, il en prend un sacré coup…

Et je ne vous parle pas du fait de ne pas pouvoir alimenter le feu avec des bâtons ou des écorces d’arbre ! Ce qu’il faut comprendre, c’est que le jeu, en réalité très rigide, impose une façon de procéder, et tant que vous ne l’avez pas comprise, vous avez toutes les peines du monde à avancer. En revanche, dès que vous appliquez les recettes imaginées par les développeurs, au sens propre et figuré, les choses prennent une meilleure tournure.

Les minijeux sont au cœur de la survie

Les activités clés de l’aventure, comme la cuisine, le feu, la construction, sont régies par des minijeux sympathiques qui tranchent bien avec le côté ennuyeux et répétitif des contraintes liées à la découverte de l’île. Vous pourrez par exemple vous amuser à touiller, découper, scier, clouer, taper, ramer, jouer les équilibristes ou les percussionnistes. La Wiimote et le Nunchuk sont bien exploités, autant dans les parties déplacements que dans les minijeux. Le jeu n’est graphiquement pas très beau, mais l’ambiance générale fonctionne bien grâce aux changements météorologiques, à la pousse et la repousse de la flore ainsi qu’aux bruitages et musiques. L’utilisation du haut-parleur de la Wiimote a toujours son petit effet.

N’est pas naufragé qui veut…

Shipwrecked c’est un peu comme un roman avec une histoire passionnante, mais qui serait écrit dans un style lourd et empesé. La lecture de chacune des pages est douloureuse, mais on continue car on veut connaître la fin. Ce jeu va donc plutôt plaire aux personnes laborieuses qui prennent le temps de faire les choses, qui, avant de chercher à visiter l’île, tenteront d’abord d’apprivoiser la nature sauvage. Si vous survivez aux premières heures, vous finirez par vous attacher aux personnages et à l’histoire dont les rebondissements attisent la curiosité. Un jeu plutôt taillé pour les aventuriers tenaces et besogneux.

Test réalisé par Mathias Lavorel.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux aventuriers et aux aventurières tenaces à partir de 7 ans bien frappés.
- A celles et ceux qui aiment souffrir dans les jeux pour finalement êtres récompensés de leurs efforts...
- A celles et ceux qui cherchent un jeu de gestion de survie sur Wii.

Vous aimerez si vous avez aimé :
- La série Lost in Blue sur Ds.
- Les Sims 2 : Naufragés