Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

LNF Manager 2002

LNF Manager 2002

On peut aimer à la fois le football et se servir de ses cellules grises, LNF Manager en est la preuve ! Pas de révolution pour la version 2002 de cette célèbre simulation de management d'équipe, mais quelques améliorations bienvenues ici et là.
Dans la grande famille des simulations de football, il existe deux sous-catégories : la "sportive", où vous incarnez - pad à la main - chacun des joueurs de votre équipe favorite, et la "cérébrale" qui vous propose de vous installer douillettement dans le siège éjectable d'un entraîneur. La première d'entre elles, sur laquelle règne sans partage la série des FIFA, compte parmi les plus populaires en France. Curieusement, la seconde fait un peu figure de parent pauvre sous nos contrées alors que nos voisins, notamment Outre-Manche et Outre-Rhin, en raffolent. Serions-nous plus bêtes que des Allemands ou des Anglais ? A notre sens, il faut davantage incriminer l'aridité usuelle de ce type de jeu (L'entraîneur en est un bon exemple) qui propose principalement des tableaux et en guise de match, quelques animations visant à faire croire que votre PC est un 486. Heureusement, il y a LNF Manager et ses matches 3D.

Des images en couleur

C'est en effet dans ce domaine que LNF dispose de quelques longueurs d'avance sur la concurrence. Car la représentation des joueurs ainsi que leurs animations est vraiment ce qu'il y a de plus réussi dans le genre. Attention, il ne faut tout de même pas s'attendre au dernier cri graphique d'un FIFA et compagnie (où le travail du processeur en termes d'IA est bien plus allégé), mais en termes de simulation de management, LNF est vraiment le plus réussi. Les maillots (et leurs incontournables sponsors) sont reproduits de façon fidèle, ainsi que la couleur de peau ou de cheveux des joueurs. Côté animations, outre la panoplie complète du footeux (feintes, tirs, tacles, contrôles...), on a le plaisir d'assister à de petites scènes intermédiaires lors des arrêts de jeux.
Les joueurs se congratulent lors des buts, pestent lorsqu'ils ont manqué la cible, et bien évidemment râlent auprès de l'arbitre lorsqu'une faute a été commise sur eux. Surprise, ces animations sont exactement celles que l'on pouvait admirer sur FIFA... il y a quelques années (version 99/00, à vue de nez) !
L'option qui tue

Pour en terminer avec les matches, impossible de ne pas citer une nouvelle option fort bienvenue, le coaching en direct. Il est en effet désormais possible de crier directement ses ordres (type tire ! passe ! ou tacle !) aux joueurs depuis son banc, en pleine action. Voilà qui accroît la participation du manager en cours de match et surtout, permet de gommer nombre d'imperfections liées à l'I.A du jeu. Prenons un exemple : mettons que vous ayez donné, en tant qu'entraîneur de l'AS Monaco, des consignes à Gallardo pour qu'il exploite davantage son dribble en cours de match. Dans les faits, cela va se traduire sur le terrain et le joueur concerné se mettra à partir en slalom dès qu'il aura le ballon. Grâce à cette nouvelle option, vous pouvez le laisser déséquilibrer la défense adverse en éliminant son adversaire direct puis, le décalage étant réalisé, lui ordonner de transmettre son ballon au bon moment à, mettons, Nonda ainsi démarqué. Il en va de même pour les attaquants qui, seuls face au but, peuvent parfois talonner pour un coéquipier : il suffit désormais de leur demander de frapper ! Bref, vous pouvez carrément inculquer votre vision du jeu à vos joueurs, et ça, c'est vraiment, vraiment précieux. Si LNF 2002 ressemble beaucoup à son prédécesseur, cette seule option justifie à mon sens son achat. C'est vous qui voyez...

Des (mailles) hauts et des bas

Côté simulation, LNF dispose de l'attirail indispensable à ce type de soft. Une base de données gigantesque (23 divisions et 16000 joueurs repartis sur 7 pays), une ribambelle de formations et de consignes de jeu (individuelles et collectives) lui assurent un environnement crédible. Il est même possible d'améliorer votre stade, de lui adjoindre boutique de supporters, club house, nouvelle tribune... C'est sans doute moins pointu qu'un "L'entraîneur", mais ça suffit largement. En revanche, on peut déplorer que la base de données n'ait pas été "localisée" pour la France.
La Premiere League anglaise semble en effet y être fortement surévaluée, tandis que notre D1 nationale fait franchement pitié. !Ainsi, une équipe de D2 comme Manchester City est largement supérieure aux cadors de notre championnat !
Tant que l'on se limite au compétitions nationales, cela ne pose pas trop de problèmes, mais en coupe d'Europe, bonjour les dégâts ! Cet agaçant défaut mis à part, LNF est une réussite. Les Ayatollahs de la sim de management, ceux pour qui elle doit absolument ressembler à la dernière version d'Excel, lui préfèreront sans doute L'entraîneur. Graphiquement plus attrayant, LNF 2002 rassemblera lui sans doute davantage le grand public.

Test réalisé par Jérôme Bonnet

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- Ceux qui aiment les aspects tactiques du foot.
- Ceux qui ont un peu de temps devant eux.
- Ceux qui voudraient bien embaucher Zidane mais n'ont pas 500MF sous la main


Vous aimerez si vous avez aimé :
- LNF Manager 2001
- Guy Roux Manager 2000
- L'entraîneur 2000/2001