Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Les Sims Superstar

Les Sims Superstar

Les Sims délaissent le confort de leur home sweet home pour entamer une carrière dans le show business. Fans en délire, contrats mirifiques et argent qui coulent à flot sont au programme de ce cinquième add-on... mais d'abord, il va falloir manger de la vache enragée.
Lassés de faire la teuf avec leurs voisins, de s'évertuer à trouver l'âme soeur, de changer la litière du matou, de trimer pour des clopinettes pour passer des vacances au camping de Trifouillis-les-Oies, les Sims tentent une percée dans le show business. Trois types de carrière s'offriront à eux : acteur, chanteur, top model. Mais comme on intègre pas si aisément le star système, les Sims doivent d'abord se contenter d'éplucher la presse à scandale afin de s'informer sur les commérages, les stars montantes, de se dégoter un agent, et de rêver au jour prochain où ils brilleront enfin sous le feu des projecteurs.

J'aurais voulu être un artiste

Revoilà donc notre Sim coincé dans son modeste pavillon de banlieue. Exactement de la même manière que pour la cuisine et la mécanique, il doit commencer par s'adonner à divers activités (jouer de la guitare, du piano, discourir devant un miroir, peindre ses premières croûtes) pour développer ses dons artistiques. Bien sûr, ceci ne le dispense pas des corvées quotidiennes (meubler son intérieur, entretenir le jardin, faire le ménage, payer factures et notes du supermarché, etc.), et dans un premier temps, il est donc vivement recommandé de prendre un colocataire. Ainsi, pendant que le pigeon de service trimera comme un ouf, la future star pourra se dédier corps et âme à son art
et multiplier les séjours à Studio Star pour refaire sa garde-robe, collectionner les autographes (Christina Aguilera, Avril Lavigne, et même les défunts Marilyn Monroe et Andy Warhol) et fréquenter thermes et bars branchés dans le but d'étoffer son agenda et de provoquer les opportunités.
L'inconstance du star système

Difficile d'intégrer le cercle fermé des célébrités. Au départ, le Sim est snobé, refoulé des plateaux, et gagne une misère en enregistrant des jingles pub. Puis, à force de faire du lèche-bottes et de faire le guignol dans les karaokés, il finit par se faire remarquer. A l'amateurisme succède bientôt les autographes et le mitraillage des paparazzis. Le niveau de célébrité du Sim est jaugé par l'obtention d'étoiles. Plus il gagne en popularité, plus il cumule d'étoiles, et plus il accède à de nouvelles opportunités : studios d'enregistrement, plateaux télé, podium, etc. Mais le plus dur n'est pas tant de se retrouver sous le feu des projecteurs que d'y rester. Pour éviter de retomber dans l'anonymat, le Sim ne doit pas chômer. Et pour qu'il accepte de filer droit, comme d'hab', il doit être épanoui. La démarche n'est pas aisée vu le tempérament des Sims : manque de sommeil, déprime passagère, et très vite le Sim n'en fout plus une rame, au risque de voir son succès s'émousser.

A quand les Sims 2 ?

Concilier vie professionnelle et personnelle pour conserver la bonne humeur de son protégé, voilà la difficulté majeure de ce nouvel add-on. D'autant qu'à chaque fois qu'un Sim se rend à Studio City, le temps est suspendu à son domicile. Ainsi, s'il part à 8 heures du mat en laissant sa maison en chantier, quand il réintègre son nid douillet une dizaine d'heures plus tard, rien n'a changé. C'est donc exténué par une journée de labeur qu'il doit sortir les poubelles, faire la vaisselle, etc. (même si une fois plein aux as on peut se payer les services d'un majordome, le problème n'est jamais totalement résolu).
Autres reproches à faire : un graphisme vieillissant s'accompagnant de longs temps de chargement, de fortes saccades et de peu d'innovations. On a beau graviter dans les hautes sphères, accéder à une cent cinquantaine de nouveaux objets, l'intérêt de la série ne s'en trouve guère renouvelé.
Malgré tout Les Sims Superstar trouvera sans doute grâce aux yeux des amateurs de jeux de gestion faciles d'accès, à la condition sine qua non, bien sûr, de posséder la version originale ou l'édition Deluxe des Sims... disque additionnel oblige.

Test réalisé par Carine Larsen

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- Aux possesseurs du jeu original ou de l'édition Deluxe (obligatoire pour faire fonctionner cet add on)
- A ceux qui souhaitent côtoyer des icônes du show business
- A ceux qui ne se lassent toujours pas des Sims


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Les précédents Sims