Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Les Sims : Permis de sortir

Les Sims : Permis de sortir

Après être restés cloîtrés dans leurs pavillons, les Sims sont désormais plus libre de leurs mouvements grâce au "Permis de Sortir" que leur ont accordé Maxis et Electronic Arts.
Après avoir connu le succès que l’on sait avec la version console des Sims, Electronic Arts et Maxis remettent le couvert moins d’un an après la sortie du jeu original. Est-ce le signe que l’on va avoir droit à un déluge de titres comme ce fut le cas sur PC ? Rien ne l’indique pour l’instant même si ce nouveau venu à un fort parfum de disque additionnel. Petit tour du propriétaire.

Besoin de changer d’air ?

Ceux qui s’attendaient à une révolution en si peu de temps en seront pour leurs frais. "Permis de sortir" reprend le gameplay du titre paru en février tout en améliorant ici et là quelques éléments. On y retrouve donc à chaque niveau une série d’objectifs à atteindre avant de pouvoir emménager dans une nouvelle maison. Principal changement notable, vos Sims peuvent désormais aller faire un tour hors de chez eux pour casser un peu la monotonie de leur vie quotidienne. Se taper un billard au club, allez à une teuf dans le mobil home de Julien, faire un peu de musculation à la salle de gym ou filer au camp naturiste , les seize destinations sont variées et permettent généralement de remonter l’humeur de vos protégés tout en développant leurs relations sociales. Un maximum de nouvelles interactions à décoincer sont aussi de la partie : petit coup de serviette derrière les cuisses, break dance, distribution des gifles amicales, etc.
Certaines manquent cependant cruellement de classe mais il en faut pour tous les goûts : les moins délicats pourront roter à la figure de leur interlocuteur ou lâcher une caisse pour amuser la galerie. La prochaine version permettra-t-elle de vomir dans le lit de son pote pour lui faire une blague ? Espérons que non...
Des trucs en plus, plein !

En plus des nouvelles destinations et interactions sociales, ce "Permis de sortir" offre évidemment de nouvelles carrières : star de ciné, scientifique, criminel, fan de la mode, paramilitaire, sportif, génie de l’informatique, etc. Au total, sept professions à exercer dans le mode principal et cinq réservées au mode libre. Notons enfin la plus grande variété de looks et de visages qu’offre le module de création de Sims et la diversité plus qu’appréciable des animations. Seul regret : les trajets à bord des différents véhicules que propose le jeu ne servent qu’à masquer les phases de chargement. Un dose supplémentaire d’interactivité aurait été la bienvenue.

La version GameCube

Avertissement à l’attention des Nintendomaniaques : avant de vous procurer ce jeu, vérifiez bien que votre carte mémoire est suffisamment récente pour supporter les 161 blocs nécessaires à la sauvegarde. Si ce n’est pas le cas, pensez à vous en procurer une pour ne pas rester bêtement coincé lors du chargement.
Pour le reste, la réalisation technique est comparable à celle des autres versions. La connectivité avec la GBA remplace le mode réseau de la PS2 et permet d’emmener son Sims préféré en balade tout en donnant au passage accès à différents bonus supplémentaires.
Permis de Jouer

"Le même mais mieux" pourrait-on dire en conclusion. Cet add-on déguisé en jeu complet est bien entendu indispensable à ceux qui ont été contaminés par le virus des Sims et qui sont prêt à casquer le prix fort. Si vous hésitez encore, cette version sera peut-être celle qui vous fera craquer grâce à sa diversité. Sinon, il faudra attendre la sortie des Sims 2, prévu pour 2004 sur PC.

Test réalisé par Guillaume Pan.

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- A ceux qui n’ont pas peur d’abandonner tout vie sociale
- Aux fans des Sims qui trouvaient leur vie virtuelle un peu monotone


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Les Sims