Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Les Sims 3

Les Sims 3

Après la sortie des Sims 3 sur PC, Electronic Arts entre dans sa phase dite d’invasion de tous les supports qui avaient échappé à la déferlante. C’est maintenant au tour de la DS de découvrir les joies de cette simulation de vie.
Avec plus ou moins de réussite (voire moins que plus), Les Sims sur DS ne cherchaient jusque-là pas à reprendre la formule des opus PC. Ainsi, Les Sims 2 offrait un jeu de rôle basé sur un scénario à suivre. Ceci fait dorénavant partie d’une ère révolue puisque l’opus des Sims 3 dédié à la portable de Nintendo reprend le concept du vaste bac à sable où faire évoluer librement vos Sims.

A-t-il tout d’un grand ?

La création de votre Sim offre certes moins de possibilités que sur PC ou consoles de salon, mais le tout s’avère relativement complet. C’est après avoir défini les cinq traits de caractère de votre avatar (lâche, malfaisant, bricoleur, génie, etc.) et son ambition à long terme que vous entrez dans l’univers.Les contrôles au stylet et avec l’aide de la croix directionnelle et des boutons permettent de naviguer aisément tant dans l’univers qu’à travers les menus de l’interface. Il faut reconnaître que la portable se prête plutôt bien à l’exercice. Le point le plus handicapant se révèle être la petite taille de l’écran qui, assez vite, pique les yeux quand on navigue de pièce en pièce dans sa maison, que l’on cherche le réfrigérateur pour nourrir notre Sim ou encore que l’on cherche à faire interagir les Sims entre eux. Graphiquement, si les développeurs semblent avoir tiré le plus possible de la petite console, la pixellisation amplifie aussi cette fatigue des yeux.

Liberté !

Certes pas forcément aussi riche que l’opus PC en termes de choix de mobilier ou de possibilités de carrière, Les Sims 3 sur DS permet tout de même de réellement personnaliser la vie de nos avatars virtuels. Construire sa propre demeure, c’est possible ! De même qu’explorer la ville pour se rendre au club de sport, au supermarché ou à la bibliothèque. Et si vous avez des simflouzes à claquer sans compter, rien de tel qu’un prohibitif abonnement au spa local. Comme sur PC, vos Sims ont des envies à satisfaire. Mais ici on ne peut en garder que deux dans une liste de souhaits actifs. Une fois remplies, ces envies procurent du bonheur à long terme (à échanger contre des capacités uniques et des objets spéciaux) et dopent votre humeur. Et quoi de mieux que d’être de bonne humeur pour réussir au travail ? Si on ne contrôle pas directement son Sim sur son lieu professionnel, il s’avère possible de définir s’il travaille avec ardeur ou non, papote avec ses collègues ou fait de la lèche pour être bien vu du boss. La transition entre votre demeure et toutes ces zones d’activité se fait moyennant un temps de chargement relativement court. Cette contrainte technique se comprend évidemment sur DS mais n’incite pas à avoir une famille trop nombreuse se dispersant à tout vent. Légèrement simplifié par rapport à l’opus PC, offrant un contenu plus réduit, une ville de taille inférieure voire moins de variété, Les Sims 3 sur DS s’en tire toutefois très honorablement. Le titre se montre complet et convaincant, fidèle à l’esprit de cette franchise. Bien adapté à la portable, il permet d’emporter vos Sims avec vous et prouve qu’il était possible, dès le début, de ne pas inventer des concepts tordus pour adapter la série sur DS. Il faut juste que vos yeux s’y habituent.

Test réalisé par Arnaud Papeguay.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs à partir de 7 ans.
- Aux fans des Sims qui les veulent avec eux tout le temps.
- Aux joueurs occasionnels comme aux fans acharnés.
- A ceux qui ne jouent que sur console portable.

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Les Sims 2
- Les Sims 3 sur PC.