Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Les aventures de Buzz l'éclair

Les aventures de Buzz l'éclair

Doté de la licence des studios Disney, Buzz l'éclair débarque sur nos Dreamcast pour une aventure riche en rebondissements...
Dans le premier épisode de Toy Story, Buzz l'éclair débarque dans la chambre d'Andy pour découvrir, non sans une certaine déception, qu'il n'est qu'un jouet, alors qu'il se prenait pour un Ranger Galactique. Ce titre met donc en avant le héros déçu (déchu) dans un mélange de courses-poursuites et de combats au pistolet-laser.

Buzz Bandicoot

Tout comme dans un Crash Bandicoot, vous courez au milieu de mille dangers, avec des crédits à ramasser en vue d'acquérir de multiples bonus (armes, engins de transport, bouclier de protection). Mais la ressemblance s'arrête là. Ici, passer au niveau suivant nécessite d'accumuler un certain nombre de médailles. Pour les gagner, il s'agit d'achever chaque niveau plusieurs fois avec des objectifs différents : combattre un malfrat tout en recueillant des petits hommes verts durant votre course, parcourir en un temps record le niveau, ou encore ramasser les pièces du X-R.
Bref, si cette alternance de courses et d'affrontements semble attrayante au premier abord, on regrette bien vite le côté répétitif et linéaire de Buzz Lightyear. Pour prolonger la durée de vie des 14 niveaux, les développeurs se sont contentés de proposer différents objectifs pour chacun d'entre eux.
On se retrouve donc à recommencer inexorablement les tableaux jusqu'à l'écœurement le plus complet.

Maniabilité zéro

Mais le côté répétitif n'est pas le gros point noir de Buzz l'éclair. La jouabilité remporte sans conteste la palme.
Les mouvements se révèlent très imprécis et lorsque le personnage effleure un obstacle, c'est comme s'il s'était soudainement embourbé dans de la glue.
Nombre d'échec sont ainsi dus à cette mauvaise gestion des collisions. Pour ramasser un objet, attendez-vous à tournoyer autour plusieurs fois, concédant ainsi de précieuses secondes. Ajoutez à tout cela, un graphisme digne d'une PSone et une bande sonore lassante...
On doute rapidement de la longévité du titre, mais surtout du plaisir qu'il peut procurer.

Test réalisé par Yolande

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- Aux fans de Crash Bandicoot,
- Aux amateurs de dessins animés.


Vous aimerez si vous avez aimé:
- Crash Bandicoot