Le projet micromania-zing . découvrir !
Suivez-nous
Menu

Lego Marvel Super Heroes

Lego Marvel Super Heroes

Le danger vient d’où on ne l’attend pas. Regardez les LEGO, ces adorables jouets qui font le bonheur de nos enfants. Voilà des années qu’ils prônent l’anarchie, la destruction des biens publics en toute impunité. Même les super héros s’y sont mis !
Lorsque le Surfeur d’Argent, héraut du dévoreur de planètes Galactus, débarque sur terre, ce n’est pas bon signe. Et lorsque le docteur Fatalis lui subtilise le pouvoir cosmique, il devient clair que l’on n’aura pas un jour de repos avant l’apocalypse.

On ne prend pas les mêmes mais on recommence
Le dernier-né de la série LEGO est à l’univers Marvel ce que LEGO Batman 2 était à l’univers DC, à savoir une ode aux super héros. On évolue dans un monde ouvert bourré de petits évènements (combats, courses, tirs, livraisons, etc.) et de puzzles impliquant les pouvoirs d’une pléthore de personnages jouables. Pour débloquer les principaux héros, il faut en passer par les missions classiques. On retrouve alors l’habituel mélange de combats, casse-tête, plateforme et destruction systématique de l’environnement pour ramasser un maximum de briques. A défaut d’être surprenante, la formule demeure efficace dans ses mécaniques, notamment parce qu’elle exploite pleinement la richesse de l’univers Marvel. Iron Man vole et tire des missiles, Spider-Man balance ses toiles dans tous les coins, Captain America renvoie les projectiles avec son bouclier, Thor invoque la foudre avant de balancer son marteau, Jean Grey manipule les objets ou les esprits à distance, Wolverine coupe tout ce qui dépasse, La Torche embrase, Iceberg gèle et Hulk… écrabouille.Par des fans, pour des fans
Entre les super héros et leurs adversaires traditionnels, on comptabilise environ 150 personnages auxquels s’ajoutent des costumes alternatifs. Que ce soit dans les pouvoirs où les animations, tous sont traités avec soin, amour et humour. Un bonheur de fan qui se trouve encore renforcé par les lieux visités. La version fantasmée de Manhattan que l’on peut librement arpenter regroupe le Daily Buggle, la tour Stark, le Baxter Building, le manoir de Westchester, Ryker’s Island mais on fait aussi quelques balades du côté d’Asgard, de la Latvérie ou de l’astéroïde M. Pour ne rien gâcher, ces niveaux bénéficient, tout comme les personnages, d’un rendu visuel extrêmement agréable. C’est coloré, détaillé, bourré d’effets visuels… un vrai régal. On déchante malheureusement une fois de retour dans New York où le moteur a des ratés, notamment lorsque l’on vole. Les éléments apparaissent au dernier moment, on note des ralentissements, du "tearing", et les civils ont un Q.I. proche de leur pointure. Rien de rédhibitoire mais cela reste dommage, sachant que l’on y passe tout de même beaucoup de temps.

Pas toujours super
En réalité, la frustration provient plutôt de la prise en main qui, bien que globalement familière et accessible, se révèle approximative sur plusieurs points. Les véhicules utilisés lors des courses souffrent d’une maniabilité brusque, tout comme les personnages en plein vol. La visée avec les rayons est parfois imprécise et les alliés n’ont pas l’intelligence de se pousser lorsqu’ils se retrouvent dans votre ligne de tir. Les indices destinés à aider les jeunes joueurs manquent de clarté, vous indiquant par exemple que vous avez besoin d’un personnage utilisant une toile lorsque le bras extensible de Mr. Fantastique est nécessaire. Bref, un manque de finition qui n’empêche pourtant pas le jeu d’accomplir sa bonne action : ravir les fans de super héros.

Test réalisé par Frédéric Dufresne.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs de plus de 7 ans
- Aux fans des jeux LEGO
- Aux fans des héros Marvel

Vous aimerez si vous avez aimé :
- LEGO Batman 2 : DC Super Heroes