Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Legend of Zelda : A Link to the Past

Legend of Zelda : A Link to the Past

La princesse tu sauveras, la Master Sword tu retrouveras, d'Agahnim le sorcier tu triompheras, la paix au royaume d'Hyrule tu restaureras, tout comme tes ancêtres sur Super Nintendo héroïque tu seras, en revivant la légende de Zelda.
Nombreux sont les anciens hits Nintendo ayant connu une seconde jeunesse sur Game Boy Advance. Le dernier en date n'est pas des moindres puisqu'il s'agit de The Legend of Zelda : A Link to the Past, l'un des chefs-d'oeuvre de Shigeru Miyamoto (également créateur de Mario et de Donkey Kong) paru en 1992 sur Super Nintendo. Avec en toile de fond un sorcier avide de pouvoir, une princesse à sauver et un royaume en perdition, l'univers de Zelda est certes toujours plus proche du conte de fée que de l'épopée chevaleresque. Néanmoins, on ne doute pas que l'aventure continue de captiver un très large public.

La quête du Graal

Dans un premier temps, Link va devoir parcourir le Monde de la Lumière afin de rassembler les pouvoirs qui lui permettront de défier le puissant sorcier. Pour ceux qui découvriraient la légende de Zelda via la GBA, rappelons que le soft s'inscrit dans la plus pure tradition des jeux d'action / aventure. On traverse des villages, on s'enquiert auprès des habitants (Pardon madame, les toilettes s'il vous plait ?), on explore des donjons, on résout des énigmes, on croise le fer (chling, chling), on participe à des mini-quêtes pour parfaire ses compétences (bottes de pégase pour sprinter, palmes de zora pour nager, etc.)... En plus de ces nouvelles aptitudes, on acquiert aussi de nombreux objets : boomerang, arc, bombes, lanterne, etc.
La gestion de l'inventaire est d'une grande clarté et grâce à un plan détaillé du royaume d'Hyrule (avec marquage de la position actuelle et de la prochaine destination), on évite de se perdre en tergiversations : nord-ouest ? Nord-est ? Mais où z'ai mis cette satanée boussole ?
Les frères ennemis

Univers colorés, décors finement ciselés, persos se mouvant en toute fluidité... Si la réalisation n'a rien à envier aux récentes productions parues sur GBA, elle ne créera pas l'évènement auprès de ceux connaissant l'original. Pour palier à cette impression de déjà-vu (pure spéculation de ma part), les concepteurs ont inclus une quête annexe : The Four Swords. Uniquement accessible en multijoueurs, celle-ci propose à Link et de 1 à 3 de ses clones de partir au secours de sa majesté Zelda (on l'aurait deviné tout seul). Un peu dans l'esprit d'un Gauntlet Legend, les joueurs joignent leurs forces pour vaincre les ennemis et se frayer un chemin à travers les niveaux (en soulevant un rocher trop lourd pour un seul Link, en lançant un coéquipier au loin pour atteindre un interrupteur, etc.).
La compétition n'est pas pour autant exclue vu que les participants doivent aussi rivaliser d'audace pour amasser des rubis et se voir décerner la médaille du courage. Convivial et bien conçu, The Four Swords se révèle plus qu'un bonus mais un mode de jeu à part entière.
La cerise sur le gâteau aurait été que les parties n'exigent qu'une cartouche par joueur, ça n'est hélas pas le cas ici (va trouver 3 potes qui possèdent le même jeu !). Voilà bien la seule critique à émettre à l'encontre de Zelda.

Test réalisé par Carine Larsen

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- Aux fans de la série
- A ceux qui cherchent une valeur sûre en matière d'action/aventure
- A ceux qui veulent s'exercer au lancer de Link


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Golden Sun