Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Léa Passion Star de la Mode

Léa Passion Star de la Mode

Léa s’était déjà penchée l’année dernière sur la mode. Elle y revient une fois encore en styliste néophyte, plus charmante que jamais. De la forme, oui, la plus belle, mais cela ne fait pas tout…
Après une première tentative plus ou moins convaincante, Léa reprend tout à zéro, et nous propose une nouvelle incursion dans le monde de la mode. Jeune styliste débutante, elle décroche un premier emploi dans une prestigieuse agence de New York, avec la ferme intention de devenir, en toute simplicité, la plus célèbre des créatrices de mode. La console se tient comme un livre, divers aspects de la mode sont abordés sous forme de minijeux peu élaborés, mais intégrés d’une façon cohérente dans l’édification du parcours professionnel de la belle. Que demander de plus ? Et bien justement, c’est la question qu’il faut se poser, et à laquelle nous allons vous donner des éléments de réponse.

Pour Léa, la mode c’est quoi ?

Le jeu propose sept ateliers différents qui permettent d’aborder le maquillage, la coiffure, l’habillage, les séances photos, les défilés sur podiums, la sélection des tops modèles ainsi que la création de vêtements. Au début les missions consistent en une seule tâche avec une seule consigne à respecter, et au fur et à mesure de l’histoire, le nombre de contraintes et de demandes augmentent, vous obligeant à passer par l’intégralité des ateliers. Tous se font exclusivement au stylet, à l’exception du vernis à ongle que vous devez sécher comme dans la vraie vie, c’est à dire en soufflant sur la console. Quelle que soit la discipline, l’interface est on ne peut plus simple, malheureusement les choses à réaliser sont véritablement trop basiques pour susciter de l’intérêt. Appuyer au bon endroit au bon moment, dessiner une forme basique ou colorier une partie de l’écran sans que déborder soit un problème.
Autrement dit vous pouvez maquiller un mannequin avec la même finesse que celle que vous déployez pour gratter un ticket de loterie, elle ne bronche pas d’un cil, et le résultat est impeccable.

De la même façon, si vous respectez les longueurs et les couleurs qui vous sont demandées, vous pouvez fabriquer n’importe quel modèle de vêtement, même le plus immonde, votre directrice s’émerveillera devant votre travail. En fait, il faut bien comprendre que cette cartouche de Léa ne vise pas à développer chez la joueuse ou chez le joueur sa créativité. Il est bon d’avoir cela en tête si l’on décide d’acheter le jeu.

Le travail, mais plus encore

Hormis les différentes missions qui occupent la plus grande partie de votre temps, des cinématiques très bien réalisées vous racontent la vie sentimentale de votre héroïne, son amour pour Marc le photographe, ainsi que ses doutes quant à la réussite de sa carrière. Le jeu est construit comme un roman-photo à l’eau de rose. La belle possède aussi un téléphone dernier cri qui stocke quelques conseils de mode sur la façon de se coiffer et de s’habiller en fonction de son physique, ainsi que quelques autres bonus.
Cela confirme, si nous avions encore des doutes, que ce jeu n’a pas pour objectif de stimuler la créativité, mais juste de servir un divertissement sympathique ciblé pour les jeunes filles, avec un mélange pas très réussi entre romance, minijeux et astuces autour de la mode.
Une nouvelle collection à regarder plus qu’à pratiquer

Le retour de Léa dans le milieu de la mode n’aura pas pris bien longtemps. Et pourtant, depuis la dernière fois, le changement est surprenant. Graphiquement, nous avons entre les mains un jeu très abouti pour la DS. Cependant, une fois la surprise graphique passée, l’enthousiasme retombe très rapidement et les phases de jeu deviennent lassantes, car trop répétitives et sans intérêt. Seule l’histoire peut pousser à avancer afin de savoir si oui ou non elle va sortir avec Marc, si oui ou non elle va devenir la meilleure styliste du monde ! La forme y a gagné, le fond pas vraiment. Avec un nom pareil, Léa Passion Star de la Mode, il est dommage que ce jeu ne sollicite pas plus les éventuels potentiels créatifs des jeunes joueuses, et se cantonne à un divertissement particulièrement bien mis en forme, mais sans véritable intérêt.

Test réalisé par Mathias Lavorel.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux plus de 3 ans qui aiment la mode mais aussi les histoires d’amour
- A celles et ceux qui rêvent d’être styliste de mode sans trop se fouler
- Aux fans de la série Léa Passion


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Léa Passion Mode
- Léa Passion Mes Secrets de Fille