Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Le Seigneur des Anneaux : le retour du roi

Le Seigneur des Anneaux : le retour du roi

Le troisième opus de la célèbre trilogie du Seigneur des Anneaux à portée de manette. Le Seigneur des Anneaux : le retour du roi envahit nos pénates !
Les cinéphiles, accessoirement fans de J.R.R. Tolkien, ont marqué depuis longtemps le 17 décembre 2003 d’une pierre blanche, mais les joueurs auront plutôt retenu le mois de novembre. Si les Deux tours avaient tardé à se montrer sur Xbox, Le retour du roi arrive en temps et en heure dans nos salons.

La Terre du Milieu livre son dernier combat

Alors que le précédent opus s’attachait à reprendre des scènes mêlées des deux premiers épisodes cinématographiques du Seigneur des Anneaux, le Retour du Roi retranscrit majoritairement les événements des deux derniers. Les curieux qui ne rechignent pas à découvrir le film avant l’heure pourront s’extasier devant les nombreuses cinématiques tirées du dernier chapitre de la trilogie. Mieux, vous allez revivre les moments-clés de la saga en incarnant l’un des six personnages que propose de base le jeu : Aragorn, Gimli, Legolas, Gandalf, Frodon et Sam.
Notez également que trois persos cachés, ainsi que deux niveaux secrets alimentent le lot classique de goodies figurant dans les titres à licence forte. Interviews des acteurs, roughs des décors, photos en tous genres clôturent le tableau.
Requiem pour un rêve

Que vous ayez lu ou non les romans, dont s’inspire évidemment la trilogie ciné de Peter Jackson, des lieux comme les champs de Pelennor, les remparts de Minas Tirith, la Porte Noire ou le Gouffre du Destin ne vous seront pas étrangers. Autant de destinations où il vous faudra croiser le fer avec des hordes de vilains envoyées par Sauron et ses lieutenants. Peu de changement au niveau de la jouabilité, avec quand même la possibilité de conduire des attaques multidirectionnelles plus efficaces qu’auparavant. On monte sa jauge de combat à mesure qu’on décime Orcs, Goblins, Trolls et autres ignominies pour atteindre le niveau "Parfait", garant d’un sale quart d’heure à passer pour vos ennemis. Trois campagnes s’offrent à nous, chacune mettant en scène de petits groupes de La communauté de l’Anneau, éparpillée à la fin du premier épisode. Une progression par niveau similaire aux Deux tours donne maintenant la possibilité d’acquérir des compétences propres à chaque personnage ou communes aux combattants.

Un mode coopératif salutaire

Alors que le jeu à plusieurs faisait cruellement défaut à la première mouture, on peut cette fois-ci en découdre à deux en coopération dans l’intégralité des niveaux. Au regard de l’intelligence artificielle timide qui guide nos acolytes dans le jeu solo, c’est loin d’être un luxe.
Côté réalisation, l’ambiance sonore reste superbe, à grand renforts de musiques et voix françaises authentiques, et de bruitages chiadés (ndr : un nain, c’est vraiment bourrin !). L’environnement graphique gagne en netteté, sans pour autant nous décoller la rétine. Et malgré une animation sérieuse, on remarque quelques ralentissements de-ci de-là, ou encore des plans de caméra parfois imprécis.
Mais au final, le Seigneur des Anneaux : le retour du roi se pose comme le représentant émérite de la trilogie cinématographique sur console.

Test réalisé par Frédéric Pam.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- A ceux qui veulent voir des scènes du film avant les autres
- Aux pourfendeurs d’Orcs
- Aux habitants de la Terre du Milieu


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Le Seigneur des Anneaux : Les Deux tours