Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Le Seigneur des Anneaux : La Guerre du Nord

Le Seigneur des Anneaux : La Guerre du Nord

Un peu tombée en désuétude, la licence Le Seigneur des Anneaux refait surface aujourd’hui avec un action-RPG qui vous envoie guerroyer dans les terres du Nord. A vous Fondcombe et le Mont Gundabad !
Pas vraiment à son apogée sur cette génération de consoles, la saga de J.R.R. Tolkien revient aujourd’hui dans un action-RPG baptisé La Guerre du Nord. Au programme, du cassage d’orques bien évidemment, et un scénario original qui prend place en parallèle des péripéties d’Aragorn et de Frodon. Vous incarnez une belle triplette de vainqueurs au charisme proche de celui d’une chaussette trouée, composée d’un ranger, d’un nain et d’un elfe. Nos trois amis vont devoir parcourir les terres du Nord de long en large en passant par le Gué de Sarn, Fondcombe, le Mont Gundabad, pour déjouer les plans d’Agandaur, l’un des lieutenants de Sauron dont l’objectif est bien sûr de vous réduire à l’état de pâtée pour Orcs.

Mi-guerrier, mi-archer
Vous choisissez votre guerrier parmi les trois disponibles et enchaîner les niveaux remplis d’assaillants à découper, avec une progression très linéaire. Le gameplay repose principalement sur deux axes : le corps-à-corps, où vous enchaînez les attaques normales et puissantes afin de faire tomber vos ennemis au sol pour les achever, et le frittage à distance, avec un arc et des flèches. Maîtriser l’un comme l’autre est essentiel pour venir à bout des hordes d’Orcs incessantes qui vous tombent sur le coin du nez. Tout comme il est primordial de coordonner vos actions avec vos deux acolytes. L’intelligence artificielle (IA) se montre plutôt convaincante. L’Elfe, par exemple, vient vous soigner dès que votre niveau de santé baisse dangereusement. Les combos s’enchaînent avec facilité, même si la précision des coups n’est pas toujours exemplaire (on tape parfois sur un ennemi qui n’était pas le destinataire de notre attaque quand il y a foule à l’écran) et les animations des personnages trop rigides. La partie RPG du titre est réduite à sa plus simple expression : on accumule des points d’XP qui nous font grimper de niveau, permettent d’acquérir de nouvelles compétences et de renforcer l’un des quatre statistiques principales de son perso. Rien de très excitant, en somme, pour un titre qui se veut une aventure majestueuse et épique dans les dangereuses contrées les plus au nord de l’univers imaginé par Tolkien.

Efficace mais trop classique

Sur le plan technique, la Guerre du Nord fait office de titre assez moyen avec des décors et des héros à la modélisation bien loin des têtes de pont de cette génération. Le jeu n’est pas moche mais reste très quelconque au niveau de sa réalisation, qu’il s’agisse des graphismes, des animations ou même de l’ambiance sonore. Les points positifs sont plutôt à rechercher du côté de la durée de vie, avec une quête principale assez longue, que l’on parcoure sans grande passion mais que l’on a tout de même envie de poursuivre malgré la relative répétitivité des joutes. Avec la possibilité de jouer en coopération et aussi de passer d’un héros à l’autre régulièrement au cours de l’histoire, le facteur "rejouabilité" fait effet. Au final, Le Seigneur des Anneaux : La Guerre du Nord est un jeu d’action classique, efficace mais peu ambitieux, qui ne restera pas dans les mémoires pour la qualité de sa réalisation ou la grandiloquence de son aventure. Un titre réservé aux fans de Tolkien en manque ou aux nostalgiques des épisodes sortis sur PlayStation 2, au feeling assez proche de La Guerre du Nord.

Test réalisé par Romain Mabil.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs de 18 ans et plus.
- Aux inconditionnels du Seigneur des Anneaux.
- Aux amateurs de jeux d’action à l’ancienne, qui plus est si vous avez deux potes à disposition pour jouer en coop.

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Le Seigneur des Anneaux : L’Age des Conquêtes
- Le Seigneur des Anneaux : la bataille pour la terre du milieu II
- Le Seigneur des Anneaux : Le Retour du Roi