Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Le Parrain 2

Le Parrain 2

En plus d’être un monument du cinéma, Le Parrain s’installe maintenant durablement dans le jeu vidéo. Avec Le Parrain 2 la série impose définitivement un style et une ambiance unique. Bienvenue dans la famille Corleone.
Ce n’est plus vraiment la peine de présenter Le Parrain (The Godfather de son nom original). Les romans de Mario Puzo et les films de Francis Ford Coppola sont inscrits dans l’inconscient collectif. En s’attaquant à un tel monument, Electronic Arts avait une sacrée pression sur les épaules d’autant que le projet a été désavoué dès son annonce par Coppola lui-même. Après une première version embryonnaire sur PlayStation 2, Xbox et PC, Le Parrain décolle vraiment sur Xbox 360 et surtout sur PlayStation 3 (Le Parrain : Edition Du Don) qui s’impose comme la version la plus complète du premier opus. Le Parrain 2 qui nous intéresse plus spécialement ici va encore plus loin que le premier dans l’aspect gestion et prend définitivement ses distances avec la série Grand Theft Auto.Padrino

Le Parrain 2 décliné en jeu vidéo n’est pas l’adaptation fidèle du film homonyme. Il utilise partiellement le contexte du second film pour créer une histoire librement adaptée. On retrouve donc Michael Corleone (toujours sans les traits de Al Pacino), son frère Fredo, Frank Pentangeli, le consigliere Tom Hagen, les frères Rosato, Hyman Roth, etc. Le joueur incarne Dominic, le bras droit de Aldo Trappani que l’on incarnait dans le premier opus. Ce dernier se faisant abattre dans le prologue du jeu, c’est désormais Dominic qui lui succède en tant que Don de New York. Le puissant éditeur de personnage, EA oblige, permet de se créer un avatar sur mesure avant de se lancer à la conquête du Parrain 2.

Bienvenue dans la famille

Le cœur du gameplay réside dans la double obtention d’argent et de territoires. Le système de respect du premier épisode à disparu ce qui est normal considérant que l’on démarre le jeu en étant Don de New York. Plus besoin donc de gravir progressivement les échelles de la chaîne alimentaire familiale. Il faut désormais assurer la pérennité de la Famille Corleone en recrutant de nouveaux membres et en assurant leur promotion. Il est donc nécessaire d’embaucher des hommes de main spécialisés (démolition, bricoleur, infirmier, etc.) et d’utiliser leurs compétences. Par exemple, si l’on veut incendier un commerce appartenant à une famille rivale, il faut nécessairement posséder dans son équipe un incendiaire. Idem si l’on veut cambrioler des banques ou bien forcer les coffres présents dans la majorité des commerces, il faut avoir un bricoleur. Encore plus axé gestion et stratégie que son prédécesseur, Le Parrain 2 se distingue radicalement de Grand Theft Auto. D’une part parce que le terrain de jeu est plus étroit et moins bac à sable que la série de Rockstar et d’autre part parce qu’il faut passer au moins autant de temps dans la nouvelle interface baptisée "œil du Don" que dans la rue à commettre des exactions.

L’œil de lynx

Carte 3D accessible de manière transparente dès que l’on appuie sur Start, l’œil du Don est l’interface qui permet de gérer toutes les affaires de la famille. C’est ici que l’on suit la progression de nos hommes, que l’on ordonne des assassinats, que l’on organise la défense de nos commerces et business illégaux, que l’on analyse les différentes données statistiques, que l’on repère les lieux à conquérir, que l’on organise nos attaques, que l’on gère la corruption de la police et de personnalités, etc. Souple et intuitif, l’œil du Don transmet un maximum d’informations très importantes pour gérer ses affaires. Sans une consultation régulière, il est facile de se laisser dépasser par les événements. Dans Le Parrain 2 il est par exemple absolument nécessaire de protéger les commerces saisis en y allouant un certain nombre de gardes sous peine de perdre les lieux en cas de représailles. Bien entendu, ces gardes sont payants, il est donc nécessaire de surveiller ses finances avec attention. Œil du Don excepté, Le Parrain 2 reprend certains éléments du premier opus comme son système de combat à mains nues baptisé "La Main Noire" et qui se gère à peu près de manière similaire. C’est très pratique pour intimider les commerçants que l’on veut racketter. Le système de visée provient lui aussi du premier jeu et permet toujours de tirer avec précision sur les différentes parties du corps afin par exemple de désarmer un ennemi sans nécessairement le tuer.

Concernant l’aspect purement balade en monde ouvert, Le Parrain 2 manque du sentiment de vie et de réalisme d’un GTA IV. La circulation est moins dense, l’architecture de la ville un peu étrange. Les développeurs ont toutefois fait quelques efforts en intégrant des radios dans les voitures avec une chouette sélection de genres populaires dans les années 50 et 60 comme la soul, le jazz, le rock façon Elvis Presley ou Buddy Holly. Malgré tout, Le Parrain 2 marie de manière inédite et naturelle un monde ouvert urbain et un jeu de gestion/stratégie. Il se permet en plus de faire bon usage de la licence qu’il exploite, ce qui n’est pas toujours le cas dans ce genre d’adaptation. Au final, EA a trouvé une formule qui fonctionne parfaitement et qui se permet même de donner une petite leçon sur certains points au grand GTA. Le Parrain 2 constitue une offre qui ne se refuse pas.

Test réalisé par Emmanuel Touchais.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs de plus de 18 ans.
- A ceux qui aiment Le Parrain en jeu et en film.
- A ceux qui aiment les histoires sur la mafia italienne.

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Le Parrain : Edition Du Don