Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Kirby et le Labyrinthe des Miroirs

Kirby et le Labyrinthe des Miroirs

Notre petite boule préférée revient. Kirby est aux prises avec le retour du mal dans le monde du rêve. Mais attention, notre poids plume n’est pas seul : trois comparses l’accompagnent dans cette nouvelle aventure spécialement dédiée à la GBA.
Kirby repart lutter contre les forces maléfiques. Dans le Labyrinthe des Miroirs, notre héros et ses trois compères doivent se frayer un chemin pour réunir les fragments de l’ultime miroir et découvrir ce qui se dissimule derrière. L’aventure gagne en profondeur et s’avère moins linéaire que le précédent épisode de Kirby. Mais est-ce assez pour renouveler l’intérêt ? Un bon point déjà, cet opus original n’est pas issu de la Super Nintendo comme ce fut le cas de Kirby : Nightmare in Dream Land.

Quatre petites boules perdues

Kirby et le Labyrinthe des Miroirs propose une campagne assez longue vous propulsant dans un monde complexe. Elle est jouable en solo ou à quatre joueurs, chacun ayant la possibilité de suivre sa propre voie indépendamment. En cas de besoin, un ingénieux téléphone portable permet à un joueur d’appeler à l’aide. Si les autres acceptent sa demande, ils sont téléportés à ses côtés. En solo, c’est l’IA qui contrôle les autres personnages.Le gros du jeu consiste donc à retrouver les fragments de l’ultime miroir en naviguant dans un dédale complexe de niveaux reliés entre eux par d’autres miroirs magiques. Passages cachés, bumpers débloquant des accès et autres niveaux bonus tissent une toile complexe dans laquelle il est parfois difficile de trouver son chemin. Un point qui est à la fois un avantage (moins de linéarité) mais aussi un handicap (d’autant que le jeu vise un jeune public).

Un Kirby traditionnel

En dehors de cet aspect plus ouvert de l’aventure, on retrouve un Kirby très classique avec ses traditionnels ennemis et ses niveaux hauts en couleurs. Un graphisme très mignon bien dans la veine de la franchise. Notre héros peut toujours se gonfler pour s’envoler, éliminer ses ennemis grâce à son souffle (ou à un jet d’eau pour les niveaux aquatiques) ou, à l’inverses, les aspirer pour ensuite les recracher contre d’autres opposants.Si un ennemi dispose d’une capacité, Kirby pourra la copier une fois celui-ci aspiré. Rayon laser, feu, glace, maniement de l’épée et bien d’autres viennent enrichir le gameplay.
Pour les fans du "complété à 100%" divers bonus sont récupérables, dont des notes de musique à collectionner qui se cachent dans les niveaux. S’ajoutent aussi trois mini-jeux (croc’vite, coup sismique et surf saute-vague) utilisables à quatre joueurs via le câble de liaison. Mais, à l’inverse du scénario principal, ils ne nécessitent pas que chaque joueur ait en sa possession un exemplaire du jeu.

Bref, une valeur sûre du genre

Doté d’une difficulté revue à la hausse et d’une longévité accrue, Kirby et le Labyrinthe des Miroirs mêle quelques nouveautés aux grands classiques de la série. Pas de quoi renouveler le genre, mais assez pour relancer l’intérêt des fans. Ce titre se destine toujours – et avant tout – au jeune public. Un petit jeu de plateforme sympathique.

Test réalisé par Arnaud Papeguay

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Au jeune public avant tout.
- Aux fans de la série Kirby.
- A ceux qui veulent découvrir un épisode propre à la GBA jouable en solo comme à quatre.


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Kirby : Nightmare in Dream Land
- Donkey Kong Country 2