Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Kingdom Hearts : Birth by Sleep

Kingdom Hearts : Birth by Sleep

Après avoir connu son heure de gloire sur PlayStation 2, Kingdom Hearts choisit la PSP pour ce nouvel épisode servant de prologue à l’aventure que l’on connaît.
Kingdom Hearts sur PlayStation 2 mélangeait des héros provenant des univers respectifs de Square et Disney. Malgré la différence culturelle entre ces deux écoles, le résultat final était plutôt réussi sur le plan esthétique et donna naissance à deux épisodes supplémentaires (dont un inédit chez nous) sur la console.

Final Fantasy rencontre Mickey Mouse

Kingdom Hearts : Birth By Sleep démarre par la présentation de trois héros : Terra, Aqua et Ventus qui rêvent de devenir des "Maitres de la Keyblade". Pour mémoire, il s’agit d’une arme mystique se présentant comme une clé. Oui, oui, exactement comme celle que vous utilisez pour ouvrir la porte de chez vous.Sauf qu’elle a les proportions d’une grosse épée et qu’elle sert à la fois au voyage entre les mondes et à la sauvegarde de l’équilibre entre lumière et ténèbres. Les choses ne se déroulent pas comme prévu le jour de l’examen et les ténèbres envahissent le monde. Nos trois héros doivent rétablir l’ordre des choses coûte que coûte. Pour cela, chacun d’eux va voyager à travers dix mondes parmi lesquels les univers de Cendrillon, de Peter Pan, de La Belle Au Bois Dormant, de Lilo & Stitch, de Fantasia, etc. Sans oublier la ville de Disney Town où on pourra fréquenter d’autres héros d’oncle Walt comme Picsou. En clair, il faut faire le jeu trois fois avec autant de points de vue pour en comprendre le fin mot. Précisons que chaque personnage vit des aventures totalement différentes dans chacun des mondes. Une fois que les trois quêtes sont bouclées, un dernier chapitre fait office de conclusion. Kingdom Hearts est réputé pour son scénario alambiqué et difficilement compréhensible sans un tube d’aspirine et une verveine, Birth By Sleep enfonce le clou. Il faut donc être très attentif dès le départ à tous les dialogues et séquences cinématiques ponctuant l’aventure si on espère comprendre quelque chose.

Les subtilités du combat

Les Kingdom Hearts ont toujours proposé un système de combat intéressant mais exploité de manière rudimentaire, Birth By Sleep se révèle bien plus profond. Désormais, on peut réaliser trois catégories d’action. Il y a tout d’abord les enchaînements basiques : en tapant un ennemi avec l’attaque standard, on fait monter une jauge. Une fois remplie, on déclenche une frénésie guerrière provoquant une super attaque. Les deux autres catégories recouvrent les commandes d’action et de charge. Les premières concernent des actions comme la garde ou l’attaque sautée. Elles montent en expérience à force d’être utilisée et débouchent sur des combinaisons comme "esquive + paralysie". Les commandes de charges correspondent en fait à la magie. Elles se déclenchent avec une simple pression sur le bouton Triangle avant d’être préalablement choisies dans un menu se déroulant à la volée avec les touches haut et bas de la croix directionnelle. La gestion des différentes commandes s’effectue via l’inventaire. Les différentes capacités physiques et magiques se trouvent en cours d’aventure soit en suivant le scénario, soit via les coffres disséminés un peu partout, soit tout simplement en les achetant chez le Mog du coin. Comme dans Final Fantasy VII et ses Materia, lorsqu’une magie est utilisée à son maximum, elle donne naissance à la même magie de force moindre. A ce moment-là, il est possible de fusionner la nouvelle particule avec l’ancienne pour créer un sort encore plus puissant. Enfin, certains ennemis donnent des cristaux permettant d’augmenter l’effet de certains effets lors des fusions.

La PSP au top

Kingdom Hearts : Birth By Sleep est donc un excellent jeu de rôle orienté action et se permet même d’offrir le meilleur système de combat de la série. Tout simplement. Si on regrette un scénario toujours aussi obscur à suivre, explorer et interagir avec des personnages Disney parfaitement modélisés et caractérisés donne l’impression d’évoluer au milieu d’un livre de conte magique. Son seul vrai défaut finalement est de ne pas être disponible sur une console de salon (PS3 idéalement, au moins PS2) parce que la richesse visuelle se retrouve un peu à l’étroit sur la portable. Il n’empêche qu’il s’agit d’un titre hautement recommandable sur PSP à la fois pour son atmosphère particulière et pour son système de jeu ingénieux.

Test réalisé par Emmanuel Touchais.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs de plus de 12 ans
- A ceux qui aiment la saga Kingdom Hearts
- A ceux qui aiment les univers Disney et Square

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Kingdom Hearts II