Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Jak II : Hors-la-loi

Jak II : Hors-la-loi

Ils n'ont que deux ans d'existence, et pourtant, Jak & Daxter, les irrésistibles mascottes de Naughty Dog sont de retour. Et ce second épisode va marquer un vrai revirement dans leur carrière.
Première constatation, en deux ans, Jak & Daxter ont bien grandi. Rien que le scénario en est la preuve flagrante. Oubliez l'ambiance bon enfant et les paysages hautement colorés de The Precursor Legacy. Ici, nos deux lascars sont propulsés dans un futur apocalyptique régi par le despotique baron Praxis. Capturé par les sbires du tyran, pendant deux ans Jak est soumis à d'innommables tortures. Quand Daxter parvient enfin à le délivrer, Jak n'a plus qu'une seule idée en tête : se venger de son bourreau.

Les joueurs ont mûri... leur héros aussi

Il n'y a pas qu'au niveau de la trame que ce second volet gagne en maturité. Au niveau de l'atmosphère, là aussi l'évolution est frappante. Aigri par ses 2 ans de détention, Jak est devenu un personnage hargneux à la langue bien pendue (lui qui n'avait pas desserré les dents du précédent épisode). De son côté, Daxter reste égal à lui-même : gaffeur, désopilant, il continue d'apporter ce p'tit grain de folie permettant de dédramatiser toutes les situations. Ce qui n'est pas du luxe tant l'univers semble austère comparé à celui de son prédécesseur.
Néanmoins, si les thèmes graphiques ont radicalement changé, à côté de cela, on retrouve l'essentiel de ce qui a fait le succès du premier Jak & Daxter : des mondes gigantesques, vivants, somptueux, et procurant une extraordinaire sensation de liberté.
Un gameplay qui suit la même tendance

Pour progresser dans l'aventure, nos deux héros sillonnent la ville, tout en prenant leurs ordres de mission auprès des habitants. Quake-like en coopération avec un perso dirigé par l'ordi, séances de canonnade à bord de véhicules, courses à la Crazy Taxi où il faut mener des passagers d'un point A à un point B en un temps imparti, compétitions de jet board, etc. La nature des épreuves a considérablement évolué par rapport au premier opus. En parallèle, bien sûr, les phases de plates-formes avec baston et collecte d'Orbes Precursor sont toujours de la partie, sauf qu'en plus des mouvements classiques du genre, Jak dispose désormais d'un solide arsenal, et de la possibilité de se transformer temporairement en créature surpuissante en ingérant des sphères d'Eco noire.

Dur, dur, d'être un hors-la-loi

Autre changement majeur de ce second opus : un niveau de difficulté qui a été largement révisé à la hausse. Dans l'absolu, on n'a rien contre, puisque jusqu'ici tout porte à croire que le soft est destiné à un public plus mûr qu'auparavant, sauf que dans certains cas les développeurs ont poussé le bouchon un peu loin (ndr : attention Maurice !). Combinez à cela quelques lacunes de gameplay : les parcelles de décors et les vaisseaux adverses venant trop souvent obstruer la vue, la caméra qui se repositionne rarement idéalement, la lourdeur et la fragilité des véhicules mal adaptée à la sinuosité des parcours.
Aussi beau et truffé de bonnes idées le soft soit-il, le plaisir de jeu finit fatalement par s'en ressentir un tantinet.

Test réalisé par Carine Larsen

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- Aux fans du premier volet
- Aux joueurs aguerris en matière d'action / aventure
- Aux hors-la-loi


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Jak & Daxter
- Ratchet & Clank